Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Peine de mort : Trois condamnés exécutés dans la même journée

Publié par Charlène Deveaux le 21 Déc 2021 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une première fois depuis 2019. Mardi 21 décembre 2021, trois condamnés à mort ont été exécutés au Japon. Le pays en comptabilise désormais plus de 100.

>>> À lire aussi : Pass vaccinal : Gabriel Attal donne une date pour sa mise en place

Les Japonais pour la peine de mort

« Trois condamnés à mort ont été exécutés aujourd’hui » . C’est ce qu’a déclaré une responsable du ministère de la Justice. Ce mardi 21 décembre 2021, le Japon a exécuté trois condamnés à mort. Une peine capitale qui survient pour la première fois depuis décembre 2019. L’annonce fait également écho à l’arrivée au pouvoir en octobre du Premier ministre Fumio Kishida.

Ces trois condamnés sont trois hommes de 65, 54 et 44 ans. Tous les trois inculpés pour des meurtres s’étant déroulés entre 2003 et 2004. Suite à leur mise à mort, la nouvelle a suscité de vives critiques à l’international. Pourtant, du côté de la population nippone, la pilule est relativement bien passée. En effet, en 2019, plus de de 80% des Japonais, étaient pour la peine de mort.

prison japon

Droits humains bafoués ?

« Le maintien ou non de la peine de mort est une question cruciale qui concerne les fondements du système de justice pénale japonais » , a déclaré aujourd’hui le secrétaire général adjoint du gouvernement de Seiji Kihara, politicien japonais du Parti libéral-démocrate. « Alors que des crimes atroces ne cessent d’être commis, la peine de mort doit être imposée à ceux qui ont perpétré des actes d’une gravité et d’une atrocité telles qu’elle est inévitable » , a également commenté l’homme politique. Des déclarations qui illustrent la politique du pays, à grande majorité favorable pour la peine de mort.

La dernière exécution au Japon remontait à décembre 2019. La personne concernée était un Chinois reconnu coupable des meurtres de quatre membres d’une famille, dans le sud-ouest du pays en 2003. Au total, trois condamnés cette même année. Mais le record est attribué à l’année 2018 avec au total 15 condamnés, dont 13 membres de la secte Aum, impliquée dans un attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995.

>>> À lire aussi : Eric Zemmour abandonne la présidentielle ? Il fait une annonce choc (vidéo)

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0