Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une boisson du quotidien bientôt introuvable dans les supermarchés

Publié par Felix Mouraille le 12 Mai 2022 à 23:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après l’huile de tournesol, la farine ou encore le les oeufs, la pénurie d’un nouvel aliment est à prévoir en France. C’est une boisson qui accompagne le petit-déjeuner et le goûter d’une majorité des Français : le lait

Une pénurie de lait à prévoir

La France compte environ 3,7 millions de vaches laitières et 62 000 exploitations laitières. L’Hexagone reste le deuxième producteur européen de lait.  Presque 4 millions de vaches pouvant produire du lait c’est énorme ! Mais ce chiffre ne cesse de baisser ainsi que les chiffres de production. En 2022, la baisse significative de la production de lait s’est accentuée.

La Guerre en Ukraine déteint directement sur la production de lait en France. Avec les hausses du prix de l’électricité, des transports et des cartons, les éleveurs laitiers doivent fatalement réduire leur production. Il faudrait augmenter le prix du lait d’environ 20% pour que les producteurs parviennent à maîtriser l’inflation.

La situation des éleveurs laitiers est déjà critique. En 20 ans, leur nombre a été divisé par deux. Ils ne peuvent donc pas se permettre de vendre à perte.

La disparition d’un produit touche aussi les USA

Si des aliments sont amenés à disparaître à cause des coûts de production trop élevés pour les producteurs français. Les Américains, eux, connaissent déjà une grave pénurie de lait mais sous la forme de poudre.

Cette disparition du lait en poudre touche 6 États américains. Sur ces territoires, plus de 40 % des stocks seraient épuisés. L’Iowa, le Missouri, le Texas, le Dakota du Sud et du Nord et le Tennessee.

Les conséquences économiques et sociales sont catastrophiques. Mais le pire reste les potentielles conséquences humaines avec cette pénurie. Pour rappel, aux USA, pour 75 % des nourrissons de plus de 6 mois, le lait en poudre représente au moins un repas par jour.

Pour l’instant, la France n’est pas sous le risque d’une pénurie de lait en poudre.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0