Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Législatives : Enorme bouleversement au gouvernement ce mardi

Publié par Romane TARDY le 21 Juin 2022 à 10:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le parti présidentiel a connu un échec aux législatives n’étant pas parvenu à obtenir la majorité absolue. Suite à cette division avec notamment Nupes et le RN à l’Assemblée nationale, de nombreuses décisions ont été prises et notamment l’annulation du Conseil des ministres ce mardi.

Une vraie pagaille après les législatives

Ce dimanche, les législatives ont fait apparaitre de véritables divisions. En effet, Ensemble, le parti présidentiel, a obtenu seulement 245 sièges, soit la majorité relative. Nupes a brigué 131 sièges et le Rassemblement national 89, un record.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Dès le lendemain, les critiques fusent notamment pour appeler à la démission d’Elisabeth Borne. Par ailleurs, la Nupes peine à s’affirmer puisque la proposition de Jean-Luc Mélenchon d’un groupe Nupes unique à l’Assemblée a été refusée. Une vraie pagaille qui pourrait amener Emmanuel Macron à prendre une décision radicale.

Un conseil des ministres annulé

Toutefois, le président a un autre souci à régler en priorité. Trois de ses ministres ont perdu lors du second tour des législatives et ne pourront donc pas rester au gouvernement. Justine Benin, la secrétaire d’Etat à la mer, Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé, devront démissionner.

Suite à ces prochains départs, le gouvernement a pris une décision importante. Ce mardi 21 juin, le Conseil des ministres à l’Elysée a été annulé selon BFM TV. La réunion devait se tenir dans la matinée.

Emmanuel Macron vaque donc ce mardi à d’autres occupations. Il va successivement réunir les forces politiques qui vont constituer un groupe à l’Assemblée nationale pour trouver des « solutions constructives envisageables au service des Français » .

Par ailleurs, le président a également refusé la démission de courtoisie d’Elisabeth Borne. Selon l’Elysée, Emmanuel Macron a pris cette décision « afin que le gouvernement puisse demeurer à la tâche et agir en ces jours » .

0