Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Législatives : Quels sont les ministres du gouvernement Borne qui vont devoir démissionner?

Publié par Romane TARDY le 20 Juin 2022 à 10:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si Elisabeth Borne a réussi à briguer son poste de député, ce n’est pas le cas de tous les ministres en liste pour les législatives. Trois femmes ont échoué et se retrouvent alors mise à la porte du gouvernement. Un passage de courte durée…

Trois ministres vont quitter le gouvernement

Ce dimanche a eu lieu le deuxième tour des législatives. Les résultats ont pour le moins surpris. Ensemble, le parti d’Emmanuel Macron, n’a obtenu que 245 sièges, soit la majorité relative et pas absolue. Ce score est dû à la réussite de l’alliance de gauche Nupes, qui s’installe avec 131 sièges, mais surtout à la surprenante et fulgurante montée du Rassemblement national avec 89 sièges.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Autre échec pour le gouvernement actuel : trois de ses ministres ont été battues lors des législatives. Cela va les obliger à quitter le gouvernement. Trois femmes vont devoir dire au revoir à leur place aux côtés d’Elisabeth Borne, conformément à une règle déjà appliquée par Emmanuel Macron en 2017.

  • Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé

Dans la 6ème circonscription du Pas-de-Calais, Christine Engrand, du Rassemblement national l’a emporté de justesse face à l’actuelle ministre de la Santé.

  • Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique

Jérôme Guedj, socialiste soutenu par Nupes, a été élu dans la 6e circonscription de l’Essonne. Il brigue donc la place devant la ministre de la Transition écologique.

  • Justine Benin, secrétaire d’Etat à la mer

Avec 41, 35% des voix, elle a été battue dans la 2ème circonscription de Guadeloupe par le candidat Nupes.

A l’inverse, 12 ministres ont réussi à franchir cette étape. Elisabeth Borne, Gérald Darmanin, Damien Abad, accusé pourtant d’agression sexuelle mais aussi Marc Fesneau, Yaël Braun-Pivet, Franck Riester, Gabriel Attal, Olivier Véran, Clément Beaune, Stanislas Guerini, Olivia Grégoire et Olivier Dussopt,

Toutefois, deux autres proches d’Emmanuel Macron ont échoué pour être député. Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale sortante, a perdu dans le Finistère et Christophe Castaner, le chef de file de LREM à l’Assemblée, chute dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Elisabeth Borne en danger malgré sa victoire aux législatives ?

Si Elisabeth Borne devrait garder sa place au gouvernement après sa démission de courtoisie, les critiques fusent. Rachida Dati a notamment déclaré, « Emmanuel Macron va devoir en tirer les conséquences et change de Premier ministre » . De son côté, Alexis Corbière a estimé que « Élisabeth Borne doit partir » . « Ça me semble une évidence. (…) De toute manière, son discours de politique générale sera minoritaire dans cette Assemblée » , a-t-il expliqué sur France Inter.

Les internautes s’en sont aussi donné à coeur joie pour appeler à la démission de la Première ministre.

0