Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Tu vas la sentir passer » : Damien Abad accusé de tentative de viol par une troisième femme

Publié par Gabrielle le 15 Juin 2022 à 11:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

A peine élu, le ministre des Solidarités a été accusé de viol par deux femmes. Des accusations que Damien Abad a rapidement niées. Mais mardi 14 juin, Mediapart a publié un article après avoir recueilli de nouveaux témoignages. Parmi eux, celui d’une élue centriste qui accuse le candidat aux législatives de l’avoir agressée sexuellement.

Damien Abad aurait tenté de contraindre l’élue à une fellation

Tout juste nommé, le ministre des Solidarités a été accusé de viol par deux femmes. L’ancien député LR a contesté les accusations, invoquant sa maladie. Le parquet de Paris n’a finalement pas ouvert d’enquête. Mais depuis mardi 14 juin, un nouveau témoignage accable Damien Abad.

Une élue centriste a témoigné auprès de Mediapart, affirmant avoir subi une tentative de viol en 2010 de la part de Damien Abad. « Aujourd’hui je ne peux plus me taire. Si je parle, c’est pour que ça s’arrête, qu’il ne puisse pas recommencer » , explique-t-elle.

Les faits auraient eu lieu lors d’une soirée chez l’ancien député LR. Ce dernier aurait offert un verre à l’élue centriste qui suspecte Damien Abad d’avoir mis quelque chose dans sa boisson. Elle recrache alors sa gorgée aux toilettes, avant que la situation ne dérape.

damien abad

Le ministre des Solidarités conteste de nouveau les accusations

Damien Abad aurait finalement attendu son invitée derrière la porte et l’aurait « poussée dans une pièce en face » . « Tu vas la sentir passer, elle est énorme » , « Vas-y, suce-moi«  , aurait alors lancé l’eurodéputé. L’actuel membre du gouvernement d’Elisabeth Borne aurait poussé la tête de la jeune femme vers son entre-jambes.

« Ma tête était coincée sous son bras et contre son torse, je ne pouvais pas me défaire, j’avais peur, j’étais sidérée. Je me suis débattue, je l’ai frappé dans le ventre » , raconte la jeune femme. Les faits rapportés par l’élu centriste s’appuient également sur le témoignage de huit personnes « à qui elle s’est confiée ou qui ont pu être témoins » qui ont été contactées par Mediapart.

Ces nouvelles accusations surviennent à quelques jours du second tour des élections législatives. Damien Abad a d’ailleurs souligné le « calendrier soigneusement choisi de ces publications » . Le ministre des Solidarités conteste de nouveau les faits qui lui sont reprochés.

0