Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Les sites pornographiques sont largement consultés par les mineurs, des chiffres affolants

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 27 Mai 2023 à 5:58
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Malheureusement, la consommation de pornographie est en forte hausse chez les mineurs. Une étude de Médiamétrie a levé le voile sur ce fléau et les chiffres sont alarmants.

À lire aussi : Accusée de pédopornographie : l’influenceuse Poupette se défend

Après l’avènement d’Internet et les progrès technologiques, les contenus pour adultes sont devenus facilement accessibles. En quelques clics, presque tout le monde peut y accéder, y compris les mineurs. Ce n’est un secret pour personne, bon nombre d’adolescents, souvent curieux, veulent tout savoir sur les différentes pratiques sexuelles. Toutefois, la situation est bien grave qu’on ne le pense.

Actuellement, il ne s’agit plus d’une forme de curiosité, mais d’une consommation de masse. D’après les résultats de cette étude, un adolescent sur trois consulte en effet un site pornographique. Il est exposé à ces images au moins une fois par mois. L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) a alerté sur la situation.

adolescent - porno
@freepik

Une exposition prématurée aux images pornographiques

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

D’après le résultat d’une étude menée en France en 2022 auprès de 25 000 panélistes, 37% des personnes de plus de 18 ans consultent les sites pour adultes. 2,3 millions de mineurs (30%) regardent du porno pendant plus de 50 minutes en moyenne chaque mois. Ce chiffre affolant concerne donc un tiers des moins de 18 ans. Selon l’Arcom, la consommation de masse a fortement augmenté depuis septembre 2017.

Les supports utilisés sont généralement l’ordinateur, le téléphone et la tablette numérique. Trois quarts des mineurs utilisent exclusivement leur smartphone. « (…) on est vraiment sur une consultation de masse des sites pornographiques par les mineurs, (…) qui se fait essentiellement sur les smartphones, c’est-à-dire hors du regard parental », a alerté l’Arcom.

Dans une tranche d’âge comprise entre 12 à 13 ans, le taux de consultation des sites porno est de 51% chez les garçons contre 31% chez les filles. Celui-ci est de 21% chez les garçons de 10 à 11 ans et quasi-nul jusqu’à 11 ans chez les adolescentes.

À lire aussi : Ce professeur projetait des images porno pendant ses cours

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Le site Pornhub en tête de liste

Parmi plus de 175 sites ciblés par cette étude de Médiamétrie, la plateforme gratuite Pornhub, appartenant au leader du porno Mindgeek se démarque du lot. Selon les chiffres communiqués, 18 % des adolescents soit 1,4 million consultent ce site. La consommation a augmenté de 900 000 en cinq ans. « Probablement y a-t-il un certain nombre d’éléments incitatifs, comme la place sur les moteurs de recherche », a confié Laurence Pécaut-Rivolier, présidente du groupe de travail de l’Arcom.

Après les signalements de plusieurs associations, le gendarme de l’audiovisuel a mis en demeure 15 sites. Par ailleurs, l’Autorité de régulation a exigé le blocage de Pornhub et six autres d’entre eux. Selon les informations relayées, le tribunal judiciaire de Paris va rendre son verdict le 7 juillet prochain. Par ailleurs, un projet de loi soutenu par le gouvernement pourrait bientôt permettre à l’Arcom de bloquer une plateforme si le contrôle d’âge de ses visiteurs n’est pas conforme aux règles.

À lire aussi : Pornographie vs réalité : quelles sont les 7 différences ?