Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Les propriétaires de la maison squattée dans l’Essonne ont menti ET ils ont aussi un casier judiciaire bien fourni !

Publié par Celine Spectra le 15 Juin 2022 à 9:53

Tout simplement incroyable ! Alors qu’ils avaient souhaité se propulser sous le feu des projecteurs en accordant une interview exclusive à nos confrères du Parisien, on apprend aujourd’hui que les propriétaires de la maison squattée dans l’Essonne sont en réalité connus de la Justice, comme l’a dévoilé RTL mardi 14 juin 2022.

Les propriétaires de la maison squattée dans l'Essonne sont en réalité bien connus de la Justice.

Un couple bien connu de la justice

Visiblement, plus c’est gros, plus ça passe… Non seulement le couple a menti au sujet du squat de son domicile qu’il venait d’acheter dans l’Essonne, mais en plus, il aurait un casier judiciaire très fourni…

En effet, on découvre désormais qu’ils tous deux sont mis en examen depuis le 22 octobre 2021 pour « trafic de stupéfiants« . Mais ce n’est pas tout ! Ils sont également accusés de détention illicite d’armes de catégorie B et C. Et enfin, participation à une association de malfaiteurs, dans le but de préparer un délit. Rien que cela ! Enfin non, comme vous pouvez bien évidemment le penser, ils sont également placés sous contrôle judiciaire…

Une affaire qui remonte rapidement au sommet de l’état

Rappelez-vous, tout a commencé la semaine dernière… Avec un témoignage, face à la caméra, d’un couple déplorant d’avoir découvert que le logement qu’il venait d’acquérir était finalement squatté. Un scandale qui avait ému beaucoup de Français… Mais fort heureusement, l’affaire étant tellement médiatisée, elle est très vite remontée au sommet de l’État. Et Gérald Darmanin et Amélie de Montchalin sont intervenus pour faire cesser cette affaire.

Le jeudi même, en fin de journée, la famille de squatteurs avait été mise en demeure par les gendarmes de quitter rapidement les lieux. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas attendu l’expulsion des forces de l’ordre… Puisqu’ils sont partis immédiatement. Au cours de la nuit de jeudi 9 juin à vendredi. Ce qui n’a pas empêché la famille de squatteur de se faire agresser au passage en quittant les lieux ! Alors qu’elle était en train de charger ses affaires dans leur véhicule… Une affaire dont, visiblement, on n’a pas fini d’entendre parler ! 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.