Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Des gendarmes mettent fin à un mariage de 400 convives !

Publié par Noémie Penot le 04 Fév 2021 à 17:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mardi, des gendarmes de la ville de Nerville-la-Forêt se sont rendus à un mariage de la communauté des gens du voyage, rassemblant près de 400 personnes. La fête s’est bien vite terminée.

Mariage

À lire aussi : Confinement, vaccination, vacances : Les nouvelles mesures que pourraient annoncer Jean Castex ce jeudi !

Un mariage malgré les règles sanitaires

C’est un mariage qui s’était organisé en toute discrétion. Entre 300 et 400 personnes ont été conviées à venir faire la fête sur un terrain privé au sein de la communauté des gens du voyage, à Nerville-la-Forêt.

La ville accueille une forte communauté de gens du voyage dans la partie basse du village. Cependant, la Mairie n’avait pas été alertée par ce mariage. Rappelons que les règles sanitaires interdisent les rassemblements privés de plus de 6 personnes. Alertés par un grand nombre de réservation dans un hôtel Novotel de Maffliers, à 3km de Nerville-la-Forêt, des gendarmes de la compagnie de l’Isle-Adam ont rapidement identifié le lieu de la fête.

Une intervention rapide des gendarmes

Dès l’après-midi, les forces de l’ordre se sont déployées : une cinquantaine de militaires du Val d’Oise sont arrivés pour interrompre les festivités. Le Parisien précise que « des gendarmes mobiles, ainsi que des équipages du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig), des effectifs de la brigade locale , de la compagnie et de la brigade motorisée sont intervenus alors que 300 à 400 personnes étaient réunies » .

Malgré le grand nombre de convives, l’intervention s’est déroulée sans encombre et tout le monde a été évacué « dans le calme« . Deux hommes sont mis en cause, l’un étant l’organisateur du mariage et l’autre le propriétaire du terrain sur lequel la fête s’est déroulée. Ils seront entendus par les gendarmes de L’Isle-Adam. Des poursuites pourraient donc être engagées contre eux.

Source : Le Parisien

À lire aussi : Coronavirus en France ce 3 Février : nouveaux cas, nombre de décès, le point sur la situation sanitaire

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.