Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Marion Maréchal affirme qu’un tiers des réfugiés ne sont pas ukrainiens

Publié par Celine Spectra le 12 Mar 2022 à 10:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Marion Maréchal, récent soutien d’Éric Zemmour, était présente sur le plateau de la Matinale sur CNEWS. L’occasion pour elle de s’exprimer sur l’accueil des réfugiés ukrainiens…

La suite après cette publicité

Elle affirme qu’il était nécessaire de répondre aux besoins des Ukrainiens. Mais que néanmoins, il fallait rester vigilant et se méfier des réfugiés arrivés en France depuis le début de la guerre qui ne sont absolument pas ukrainiens.

Marion Maréchal affirme qu'un tiers des réfugiés ne sont pas ukrainiens

CNews

>> A lire aussi : Eric Zemmour : bientôt rallié par Marion Maréchal ?

La suite après cette vidéo

Marion Maréchal affirme que 30 % des réfugiés en France ne sont pas ukrainiens

La suite après cette publicité

Marion Maréchal s’est appuyée sur un article du Figaro, selon lequel, 30% des 5.000 réfugiés venus d’Ukraine en France étaient d’une autre nationalité. Et beaucoup étaient, en réalité, originaires d’Algérie. Ces migrants ont, selon elle, profité du couloir aujourd’hui mis en place de l’Ukraine vers l’espace Schengen. Il est donc important de dorénavant prêter plus d’attention à la question.

Toujours selon Marion Maréchal, il est, par ailleurs, très important de ne pas faire de la détresse des Ukrainiens, un enjeu électoral. Ou bien encore un enjeu d’images.

>> A lire aussi : Guerre en Ukraine : le plus grand tireur d’élite rejoint le pays 

La suite après cette publicité

Aider ceux qui désirent rester près de leur famille »

Elle a également estimé que l’urgence actuelle était de répondre aux besoins des Ukrainiens. Notamment ceux qui désirent se rendre dans les pays limitrophes afin de rester à proximité de leur famille. Pour eux, et selon la jeune femme, il est important de pouvoir leur apporter rapidement une aide humanitaire, une aide logistique et aussi sanitaire.

Elle conclut en affirmant que si des réfugiés désirent venir en France pour maintes raisons, car, par exemple, ils ont déjà de la famille ou des attaches, Eric Zemmour a bien évidemment affirmé qu’il n’y avait pas de difficultés à ça.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : L’Ukraine bientôt dans l’Union européenne ? Les 27 ont pris leur décision 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.