Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Noël Le Graët dans la tourmente : ce nouveau scandale qui secoue la FIFA

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 16 Mar 2023 à 12:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À peine arrivé à la FIFA, Noël Le Graët se retrouve déjà au cœur d’un nouveau scandale. Une fois de plus, sa réputation pourrait être entachée.

À lire aussi : Noël Le Graët : après sa démission de la FFF, son nouveau poste scandalise !

Décidément, Noël Le Graët ne cesse de faire parler de lui. Tout porte à croire que le dirigeant breton souhaite faire profil bas après sa démission de la FFF. Cependant, ses agissements passés semblent le rattraper. À en croire les informations rapportées par Le Monde, l’homme de 81 ans aurait profité de son statut lors de la Coupe du Monde 2022. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ses proches en ont bien profité.

noel le graet reactions twitter
Noël Le Graët @ DR

Une affaire de favoritisme

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Accusé de harcèlement et accablé par une mission d’audit, Noël Le Graët a été poussé vers la sortie par son propre comité exécutif (comex). Bon nombre de personnalités dans le milieu du football lui ont tourné le dos depuis sa déclaration fracassante à l’encontre de Zinedine Zidane. Le Champion du Monde 98 souhaitait reprendre le flambeau au sein de l’équipe de France. Seulement, l’ancien président de la FFF a, une fois de plus, choisi Didier Deschamps au poste de sélectionneur.

Abandonné de toutes parts et poussé vers la sortie, l’ancien marie de Guingamp a finalement démissionné après 11 années de mandat. À peine parti, l’octogénaire a été nommé directeur du bureau de la FIFA à Paris. Proche du patron italo-suisse, Gianni Infantino, il en aurait déjà profité lors de la Coupe du Monde au Qatar. Selon les informations rapportées par Le Monde, le Breton a pu obtenir des places supplémentaires lors de la finale France – Argentine, au stade de Lusail.

Cette révélation embarrassante pourrait bien salir sa réputation. L’homme d’affaires est en effet accusé de favoritisme. Chaque fédération a droit à 8 places en tribunes officielles et 2 en tribune présidentielle. Pourtant, Noël Le Graët en aurait obtenu 28 places supplémentaires. Sa famille, ses amis ou encore le maire de Guingamp, entre autres, étaient de la partie. Néanmoins, l’ancien président de la FFF a payé leur voyage au Qatar.

À lire aussi : Plan à trois, alcool, gestes déplacés : Noël Le Graët accablé par le rapport de la FFF

Les proches de Noël Le Graët logés aux frais de la FIFA

Bien que Noël Le Graët ait payé les frais d’avion, ses proches ont été pris en charge par un bus de la FIFA dès leur arrivée à l’aéroport. Outre le transport, le maire de Guingamp & co ont été logés aux frais de la Fédération Internationale de Football Association. Apparemment, sa famille et ses amis ont également séjourné dans trois villas différentes.

Le sort semble s’acharner sur l’actuel directeur du bureau de la FIFA à Paris depuis ses propos polémiques dans l’émission Bartoli time sur les ondes de RMC Sport. Alors que Noël Le Graët tente tant bien que mal de redorer son image, cette affaire de favoritisme risque de faire grand bruit. Reste à découvrir si le principal concerné va bientôt s’exprimer à ce sujet.