Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Braquage dans un célèbre palace : 100 000 euros des bijoux dérobés et deux individus en fuite

Publié par Quentin VIALLE le 09 Avr 2021 à 13:26

Ce jeudi soir, l’hôtel Georges V à Paris a été le théâtre d’un vol à main armée sans précèdent. Les malfaiteurs ont dérobés de nombreux bijoux avant de prendre la fuite sur un deux-roues.

Paris : braquage au George V, 100.000 euros de bijoux dérobés

Situé sur la célèbre avenue des Champs-Elysées, le palace parisien George V a été victime d’un braquage par deux malfaiteurs dans la soirée du jeudi 8 avril, avec un préjudice estimé à 100.000 euros. Vers 21h30, l’un des deux individus a pénétré dans l’établissement luxueux en exhibant une arme de point sur les deux employés présents sur place. Ce dernier s’est ensuite dirigé vers les vitrines de bijoux qu’il a détruites avec une hachette pour y dérober les nombreux bijoux qui s’y trouvaient. Au bout de quelques minutes, le malfaiteur a fini par rejoindre son complice qui l’attendait à l’extérieur. Tous deux ont pris la fuite sur un scooter de type TMax. La scène a été très rapide.

braque au palace George V à Paris : 100.000 euros de bijoux dérobés

@fsgeorgevparis

>>> A lire aussi : Une choriste étranglée en pleine messe au nom de Satan

Les individus en fuite

Les malfaiteurs, toujours introuvables, n’ont heureusement pas fait de blessé. Alors que l’enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB), les images de vidéosurveillance du palace ont permis aux enquêteurs de récolter de précieux indices, notamment sur l’individu ayant pénétré dans le George V. Jeanne d’Hauteserre, maire du VIIIe arrondissement de Paris, a estimé que les malfaiteurs avaient « forcément fait un repérage« .

En janvier dernier, des individus ont braqué une bijouterie réputée du IIe arrondissement, prenant la fuite sur un deux-roues du même type. Reste à savoir désormais si un lien existe entre les deux braquages. Affaire à suivre.

>>> A lire aussi : Drame : Deux hommes tués dans une rixe après un vol de moto

Source : Capital
0