Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Paris : une fête clandestine réunit 200 personnes sur le quai de Bercy, la police intervient

Publié par La rédaction le 02 Mai 2021 à 12:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

D’un côté, les Français qui ressentent de plus en plus le besoin de se réunir et tout simplement de vivre. De l’autre, la police qui s’efforce de faire respecter les lois en vigueur, interdisant notamment les rassemblements à l’extérieur de plus de six personnes. C’est donc en toute logique que les autorités ont procédé, ce samedi à Paris, à l’interruption d’une fête clandestine sur le quai de Bercy, durant laquelle près de 200 personnes s’étaient réunies.

>>> A lire aussi : Paris : réunies dans un restaurant clandestin, 110 personnes sont verbalisées par la police !

La suite après cette publicité

Une fête clandestine, quai de Bercy, à Paris

Malheureusement, les Français vont devoir s’armer encore un petit peu de patience pour s’adonner de nouveau à de grandes fêtes comme celle qui a pu se produire sur le quai de Bercy à Paris. En effet, ce samedi, près de 200 personnes se sont réunies, pour la majeure partie sans masques, au bord de la Seine. Au rythme de la musique diffusée par un équipement ramené pour l’occasion, ces centaines de personnes profitaient de la fête jusqu’à l’arrivée de la police sur les lieux.

Rapidement, les forces de l’ordre procèdent à la dispersion. La tension montant plutôt rapidement, les policiers font alors usage de la force, utilisant notamment le gaz lacrymogène et les tirs de LBD comme moyens de défense face aux fêtards peu en accord avec les ordres donnés par la préfecture de police de Paris.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Manifestation du premier Mai : des gros débordements éclatent dans le cortège (vidéo)

Des rassemblements assez fréquents

La suite après cette publicité

En cette période de confinement et de restrictions sanitaires qui, elles, seront en toute logique progressivement allégées, les rassemblements festifs de ce style sont fréquents depuis plusieurs semaines. Après la « rave party » du jour de l’an en Bretagne ainsi que plusieurs rassemblements sauvages, à Lille, Paris ou à Marseille ces derniers temps ayant provoqué de nombreuses interpellations et verbalisations, les autorités sont plus que jamais attentives aux moindres rumeurs d’organisations d’événements.

>>> A lire aussi : Une fête sauvage avec une centaine de personnes aux Buttes-Chaumont (vidéo)

Source : LCI