Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« C’est dégueulasse » : Pierre Palmade sort du silence

Publié par Elodie GD le 30 Oct 2023 à 16:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce 29 octobre a marqué le passage de Pierre Palmade devant le juge d’instruction. L’occasion pour l’humoriste d’évoquer, pour la première fois, les conséquences de l’accident survenu en février dernier, ainsi que le traitement médiatique de l’affaire.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Pierre Palmade mort dans deux ans » : terribles révélations

Pierre Palmade face au juge d’instruction

En février dernier, la presse s’affole. L’humoriste Pierre Palmade a provoqué un accident de voiture d’une extrême violence. Conséquence : la famille qui se trouvait dans le véhicule qu’il a percuté est transportée à l’hôpital dans un état grave, chacun de ses membres présentant des blessures importantes.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Parmi eux, une femme enceinte de 27 ans a perdu son bébé à naître à cause du choc. Toutefois, l’enfant étant décédé avant l’accouchement, les charges pour homicide involontaire ont été abandonnées. Le conducteur ainsi que l’enfant présent dans la voiture conserveront des séquelles de l’accident.

Sur son site internet, Le Parisien a dévoilé une partie de l’interrogatoire de Pierre Palmade.

Pierre Palmade évoque le traitement médiatique de son affaire
La suite après cette publicité

À lire aussi : Pierre Palmade : Virgine Hocq fait des révélations sur sa relation avec l’humoriste

L’humoriste fait son mea culpa

Dans son compte rendu, Le Parisien souligne « la diction hésitante » de l’humoriste, « séquelle temporaire d’une opération de la carotide visant à prévenir une récidive d’AVC » .

La suite après cette publicité

Face au juge d’instruction, Pierre Palmade avoue ne conserver aucun souvenir de l’accident. « Je suppose un épuisement de fatigue total. Un déport comme ça, je suppose que je suis tombé de fatigue après trois jours de consommation de drogues sans dormir » , analyse-t-il.

Tout cela ne l’empêche pas de se sentir pleinement responsable du drame. Accablé, il reprend : « Je suis horrifié de savoir que je suis la cause de tout ça. […] Quand j’ai su petit à petit les gravités, j’ai su d’abord pour le conducteur, j’ai vu toute l’ampleur des dégâts sur [la femme enceinte], notamment sa peur de ne plus avoir d’enfants, ça m’a laminé » .

Il reprend : « C’est monstrueux. J’ai bousillé une famille. Je m’endors et je me lève avec ça, sincèrement. […] Je suis responsable de la mort d’un enfant. […] Mon accident a tué ce bébé dans son ventre. Qu’il soit mort avant ou après l’accouchement, le résultat est le même, c’est de ma faute » .

La suite après cette publicité

« La rançon de la gloire »

S’il est resté enfermé, des semaines durant, dans une chambre d’hôpital, Pierre Palmade est tout de même conscient de la médiatisation dont l’affaire a fait l’objet. Visiblement remonté contre les médias, il s’est dit révolté contre toutes les rumeurs qu’il a pu entendre à son sujet.

« C’est dégueulasse » , aurait-il lâché. « Il paraît que c’est la rançon de la gloire. On m’accuse de pédopornographie entre autres affabulations. Je ne réponds pas pour que ça ne se retourne pas contre moi. Un rappeur a proposé la peine de mort avec la torture. On me dit de ne pas lire. Ça ne s’arrête pas » .

La suite après cette publicité

Et l’humoriste de conclure : « On ne fait pas de procès de l’accident, mais de toute ma vie. Vraie ou fausse » .

À lire aussi : « Un être qui semble perdu » : le difficile quotidien de Pierre Palmade à Bordeaux dévoilé

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.