Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Coronavirus: Le port du masque sur une longue période peut-il entraîner la mort?

Publié par Elodie GD le 03 Juil 2020 à 22:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’épidémie de Coronavirus a généralisé le port du masque. Depuis plusieurs mois déjà il nous est recommandé d’en porter un pour éviter la diffusion du virus. Cependant certains véhiculent l’idée que le port prolongé du masque pourrait entraîner la mort. Le corps médical a tenu à démentir ces affirmations non-fondées selon eux.

La suite après cette publicité
Les dangers du port du masque

A lire aussi: Coronavirus : cette erreur gravissime que vous faites tous lorsque vous jetez vos masques usagés…

Le port du maque: une habitude dangereuse?

Depuis la pandémie de Coronavirus qui a impacté le monde entier, sortir masqué est devenu la norme. Dans la rue, dans les transports et parfois même sur son lieu de travail on croise des gens dont la moitié du visage est dissimulée par un masque. Au départ indisponible à la vente, les Français se sont rués sur les masques dès qu’ils ont été remis en stocks. Mais une fois le Graal en leur possession, ils ont vite déchanté. Inconfortable, embarrassant, étouffant, chaud, moche, les critiques concernant les masques sont de plus en plus nombreuses chaque jour.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

En effet, le port du masque s’avère inconfortable quand il s’agit de respirer. Après de longues minutes passées à le porter dans des transports bondés et submergés par la chaleur, il n’est pas rare de ressentir une sensation d’étouffement. Certains vont même jusqu’à affirmer que le port prolongé du masque pourrait entraîner la mort. Cette affirmation qui fait froid dans le dos n’a pas manqué d’alerter la population.

Des incidents alarmants

En mai dernier, deux enfants de 14 ans ont trouvé la mort en Chine. Le drame est survenu alors qu’ils exerçaient une activité physique durant laquelle ils portaient un masque. Les deux adolescents sont décédés dans les mêmes circonstances à quelques jours d’intervalle. La nouvelle avait suscité de vives réactions: le port du masque serait-il dangereux pour notre santé?

La suite après cette publicité

Pour le père de l’une des victimes la sentence est sans appel. C’est bien le port du masque qui a causé la mort de son enfant car il ne présentait aucun symptôme du virus. Selon lui, l’utilisation prolongée du masque est dangereuse et peut causer un arrêt cardiaque. De récentes publications sur les réseaux sociaux appuient son hypothèse. Elles affirment que quand on porte un masque sur une longue période, le taux d’oxygène présent dans le sang et le cerveau diminue et peut entraîner la mort.

Les médecins mettent les choses au clair

L’AFP a contacté des médecins à ce sujet. Le premier argument des autorités sanitaires: le port du masque diminue le risque de transmission aérienne du virus. « Il peut aussi bien permettre à des sujets en bonne santé de se protéger qu’à des sujets porteurs de virus de ne pas les transmettre. » affirme l’OMS. Ils réfutent toutes les publications Facebook ou Twitter affirmant que le taux d’oxygène diminue dans le sang quand on est amené à porter un masque sur une longue période. « Un masque n’est pas un circuit fermé. Presque tout l’aire respiré s’échappe du masque donc vous ne respirez pas votre propre CO2. » selon Shane Sherpa médecin à Toronto.

La suite après cette publicité

Ainsi, si le masque que vous avez en votre possession respecte les normes sanitaires en vigueur, il ne peut en aucun cas provoquer d’arrêt cardiaque et encore moins diminuer le taux d’oxygène dans le sang. Et pour cause, les premiers à porter des masques pendant de longues périodes sont les chirurgiens. Et s’il était vrai que les masques représentaient un risque, ils ne seraient pas utilisés durant des heures par des professionnels de la santé.

Les médecins s’accordent sur une chose. Pour eux, les personnes présentant une gêne respiratoire quand elles portent les masques ont des antécédents médicaux dans ce domaine. « Une personne atteinte d’une maladie pulmonaire obstructive chronique peut souffrir d’hypoxie (manque d’oxygène) ou d’hypercapnie (augmentation du CO2 dans le sang). » Ils ajoutent: « Des individus peuvent ressentir de l’inconfort en portant un masque. L’anxiété peut entraîner de l’hyperventilation qui, elle, peut causer une chute du niveau de CO2, des maux de tête et des vertiges. » Il ne faut donc pas s’inquiéter car le port du masque ne constitue pas de danger pour la population.

 A lire aussi: Michel Cymes vous livre ses conseils pour bien entretenir vos masques en tissu !

La suite après cette publicité

Source: AFP

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.