Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

Présidentielle 2022 : Ce tweet déplacé qui met le feu aux poudres

Publié par Brandon Clouchoux le 27 Oct 2021 à 12:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans une campagne électorale, il y a toujours ce sentiment de concurrence face à ses adversaires politiques. Le préfet du Cher l’a bien senti et s’est permis de publier un tweet, qui n’est pas passé inaperçu… Dernièrement un article a paru présentant Michel Barnier comme favori pour la primaire : ce qui a fait rapidement réagir le compte @prefet18, apparemment.

Un tweet déplacé concernant la présidentielle 2022

Peut-on dire que Twitter est l’une des plateformes sociales qui autorise le plus la liberté d’expression ? C’est sûrement dû à un manque de surveillance de la part de modérateurs. La rapidité à laquelle il est possible de poster une information sur le réseau social n’a pas toujours que des avantages. Le préfet du Cher, alias Jean-Christophe Bouvier, peut en témoigner… L’accuser directement serait un peu dur de jugement, puisqu’il doit sûrement déléguer son compte Twitter à une personne dédiée à cette fonction : Néanmoins, c’est en son nom que cette erreur est marbrée.

C’est ce 26 octobre 2021 que la bourde a été commise sur le Twitter du préfet du Cher. La personne qui se chargeait du compte a republié un article de RTL concernant Michel Barnier : « Michel Barnier pourrait-il créer la surprise ? » . En titre du poste, elle a mis : « Spoiler, non » , accompagné d’un émoji lunettes de soleil pour appuyer la blague.

La publication a été, peu de temps après, supprimée : les internautes ont tout de même eu le temps d’immortaliser ce message, avec des captures d’écran. 

>>> À lire aussi : Présidentielle 2022 : ce rebondissement inattendu qui vient de se produire

Message volontaire ou simple erreur ?

Après la vague de commentaires, @prefet18 a remplacé son tweet par un autre : « Suite à une erreur individuelle, un tweet malencontreux a été publié sur le compte officiel du préfet du Cher. Il a été retiré dans les plus brefs délais et n’engage évidemment en rien la parole des services de l’État » .

Ce message n’est pas irrespectueux, mais simplement « déplacé » dans ce cadre gouvernemental. Notons tout de même qu’il ne s’assimile en rien avec la violence qui peut déborder sur les réseaux sociaux – Twitter, particulièrement.

Malgré les moqueries, Michel Barnier est plutôt bien placé pour remporter le 4 décembre prochain la primaire LR, face à Xavier Bertrand et Valérie Pécresse.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron et sa « bande de tocards » : le Président dézingué !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0