Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Des produits moins lourds mais plus chers ! L’ONG Foodwatch dénonce des pratiques douteuses

Publié par Céline le 05 Sep 2022 à 10:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’ONG Foodwatch a souhaité prendre la parole afin de dénoncer certains arrangements du secteur agroalimentaire. En effet, l’association aurait remarqué que dans le but de dissimuler la hausse des prix de leurs produits, le secteur s’adonnerait à des pratiques certes discutables mais pas illégales ! 

Une technique nécessaire pour ne pas trop augmenter les prix en rayon

Avez-vous dernièrement remarqué que la quantité de chocolats dans la boîte ou crème glacée avait considérablement diminué ? En effet, comme l’indique l’ONG Foodwatch, afin de ne pas trop augmenter les prix en rayons et risquer de faire fuir des clients, certains industriels ont fait le choix de réduire drastiquement la quantité, voire la qualité de leurs produits.

Un phénomène nommé « shrinkflation » et qui consiste à dissimuler les hausses de prix des produits en réduisant leur poids. Foodwatch, qui « milite pour la transparence dans le secteur agroalimentaire » a donc décidé de révéler cette information au grand public.

Des produits moins lourds mais plus chers ! L'ONG Foodwatch dénonce des pratiques douteuses

Pixabay

L’ONG épingle six marques

Ce jeudi 1er septembre, sur France 2, l’émission « Complément d’enquête » a annoncé que Foodwatch épingle notamment six marques. Ces dernières ont modifié la taille de leurs produits au cours de ces dernières années. Pour exemple, les boîtes de chocolats Pyrénéens au lait de Lindt qui contenaient autrefois 30 bouchées, n’en contiennent à présent plus que 24. Ce qui réduit le poids global de 20 %. Mais qui n’a pas empêché la société d’augmenter le prix au kilo. En effet, ce dernier a bondi de 30 % depuis 2020…

Un phénomène qui touche même l’eau. En effet, pour exemple, la bouteille de Salvetat 1,25 l a été réduite en 2020 à 1,15 litre. De plus, le prix de la bouteille augmente de 5%, alors que le prix au litre a grimpé chez Intermarché de 15 %. Foodwatch indique, par ailleurs, que la société Lindt France lui a adressé un courrier afin d’expliquer que « le prix au kilogramme a augmenté, ce qui reflète la volatilité ainsi que la hausse des coûts de ses opérations. »

Source : Au Féminin
0