Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Rapports sexuels : la taille du vagin compte-t-elle vraiment ?

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 03 Juin 2023 à 11:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La taille du vagin a-t-elle son importance pendant les rapports sexuels ? Il s’agit d’une question essentielle en matière de sexualité. On vous dit tout.

La suite après cette publicité

À lire aussi : La « sexflation » : quand l’inflation touche votre vie sexuelle

On parle souvent de la longueur du pénis et un peu moins, des mensurations de l’appareil génital féminin. Mais quelle taille fait vraiment le vagin ? Il faut savoir que celle-ci est différente d’une femme à une autre. Elle se situe entre la vessie et le rectum, s’étend de la vulve jusqu’à l’utérus et elle peut se contracter. En moyenne, elle mesure entre 6 et 8 centimètres au repos. Elle peut cependant s’adapter pendant l’acte sexuel. Elle reçoit en effet le pénis du partenaire ou encore un sextoy.

Le vagin, un organe adaptable

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

C’est un fait, certains hommes complexent d’avoir un petit pénis au repos et/ou en érection. Il en est de même chez les femmes. Pourtant, il n’y a pas de vagin trop petit ou trop grand. La raison ? L’appareil génital féminin est un organe adaptable. Autrement dit, celui-ci peut s’allonger grâce à son élasticité. Tout va donc dépendre de la taille de l’organe mâle de copulation et du degré d’excitation.

Vagin, organe adaptable
@ Freepik

Par ailleurs, à l’instar du clitoris, le vagin est responsable des sensations éprouvées pendant un rapport sexuel. Il s’agit en effet d’un organe fortement érogène. Toutefois, sa taille n’a pas vraiment d’importance. Mis à part la réception du pénis et du sperme du partenaire lors de l’acte, l’appareil génital féminin joue aussi un rôle crucial dans la reproduction. En effet, il permet le passage du bébé à la naissance.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Pleurer après le s*xe, c’est inquiétant ?

« C’est l’orifice qui se ferme »

Le vagin n’est donc ni trop grand ni trop petit. En effet, cet organe d’accouplement s’adapte et s’ouvre selon les circonstances, au cours d’un accouchement ou d’un rapport sexuel par exemple. Malgré son élasticité, certaines femmes peuvent éprouver des difficultés pendant l’acte. Il est ici question de la capacité à se décontracter. Du coup, son partenaire risque de lui faire mal.

La suite après cette publicité

Pour d’autres femmes, le vagin peut se contracter involontairement au cours de la pénétration. Là encore, le problème est d’ordre psychologique. « Ce n’est pas la taille du vagin qui pose problème. C’est l’orifice qui se ferme », a expliqué une gynécologue à ce sujet. En ce sens, il est rare qu’il s’agit d’un trouble anatomique ou hormonal. Il faut ainsi consulter un spécialiste pour pouvoir surmonter ce blocage.

problèmes vagin
@ Pexels

À lire aussi : Sexe dans l’eau : ces astuces pour réussir à tous les coups !

La suite après cette publicité

Les maladies du vagin

Bien entendu, de nombreuses maladie peuvent toucher l’appareil génital féminin. C’est notamment le cas du vaginisme. Au cours de la pénétration, la contraction des muscles du vagin peut provoquer un spasme douloureux. Les fuites urinaires, le cancer du vagin ou encore le diaphragme vaginal sont aussi des pathologies gynécologiques parmi tant d’autres chez les femmes. Il ne faut ainsi pas hésiter à consulter un médecin spécialiste.

À lire aussi : Cette femme a deux vagins et deux enfants : elle souhaite accoucher de son autre vagin !

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.