Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Des pêcheurs attrapent le plus gros poisson d’eau douce du monde

Publié par Felix Mouraille le 26 Juin 2022 à 9:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

La semaine dernière, au Cambodge, un monstre marin a été capturé, plus précisément une raie pastenague. Elle pèse 300 kg et devient donc le « plus gros poisson d’eau douce du monde » .

La suite après cette publicité

Une raie de 4 mètres de long et de de 300 kg

La suite après cette publicité

Ce samedi 13 juin, des scientifiques ont répertorié une raie pastenague comme le « plus gros poisson d’eau douce du monde » . C’est au Cambodge et plus précisément dans le fleuve du Mékong que ce monstre a été découvert. La raie fait plus de 4 mètres de long et affiche aussi 300 kg sur la balance.

Le précédent record était détenu par un poisson-chat géant de 293 kg capturé en Thaïlande, en 2005. Les deux poissons ont un point en commun : ils ont été trouvés dans le même fleuve. Ce cours d’eau du Mékong s’écoule du plateau tibétain et passe par la Chine, le Myanmar, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et aussi par le Vietnam. Pour les scientifiques, de telles découvertes prouvent le « bon état » de santé du fleuve.

 

La suite après cette publicité
Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SÁBADO (@revistasabado)

La suite après cette publicité

“Cela signifie que l’environnement aquatique est encore plutôt sain”

Après cette bonne surprise, le dirigeant et biologiste de “Wonders of the Mekong”, Zeb Hogan a rédigé un communiqué. « En 20 ans de recherche sur les poissons géants des rivières et des lacs sur six continents, il s’agit du plus grand poisson d’eau douce que nous ayons rencontré ou qui ait été documenté dans le monde entier » .

La suite après cette publicité

Le fait d’avoir une raie géante dans ce fleuve rassure les scientifiques. Mais ils mettent un point d’honneur a protégé ce fleuve qui est toujours menacé par la surpêche, les barrages et la pollution. Avant de relâcher la raie, une balise a été positionnée sur elle. Le poisson retrouve aussi les profondeurs marines sous le nom  « Boramy » , ce qui signifie « pleine lune » en khmer.