Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Séisme en Turquie : Un père tient la main de sa fille morte sous les décombres

Publié par Gabrielle Nourry le 08 Fév 2023 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Plus de 11 000 personnes ont perdu la vie dans les séismes qui ont touché la Turquie et la Syrie. Ces dernières heures, une photo déchirante a fait le tour du monde. Il s’agit d’un père qui tient la main de sa fille de 15 ans qui s’est éteinte sous les décombres.

Publicité

À lire aussi : Guerre en Ukraine : la photo de cette petite fille armée, sucette en bouche a fait le tour du monde mais savez-vous réellement ce qui se passe ?

L’image déchirante d’un père qui ne veut pas lâcher sa fille décédée

Depuis ce lundi 6 février, la Turquie et la Syrie comptent leurs morts. Après le violent séisme et ses multiples répliques, les autorités des deux pays recensent plus de 11 000 décès. Malgré l’aide de la communauté internationale, le bilan risque malheureusement de s’alourdir.

Publicité

Parmi les victimes, impossible de passer à côté d’Irmak, une jeune fille de 15 ans qui habitait Kahramanmaras en Turquie. Le corps de cette dernière a été retrouvé sans vie ce mercredi 8 février coincé sous les décombres. Les photographes présents sur place ont croisé son père qui est le symbole de la détresse des habitants.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Mesut Hancer a été photographié tenant la main de sa fille décédée entre deux plaques de béton. L’homme a le regard vide, il serre la main de l’adolescente inerte sans dire un mot. « Il était trop endeuillé pour parler. Il est simplement resté assis là » écrit l’AFP.

Publicité

À lire aussi : Les retrouvailles émouvantes d’un soldat ukrainien et de sa grand-mère (vidéo)

Les rescapés interpellent les autorités

La ville de Kahramanmaras, l’épicentre du séisme, n’est plus que des ruines. Pourtant, aucune aide n’est parvenue à cette ville dévastée qui compte un million d’habitants. La colère envers les autorités se mêle à la tristesse pour la population.

Publicité

« Hier matin, on entendait encore les voix qui appelaient au secours dans les ruines, mais elles se sont tues. Les gens sont probablement morts de froid » raconte un quadragénaire. Les survivants ont passé la nuit dans le froid ou dans leur voiture à côté des corps de leurs proches.

Face à la montée de la colère, le président Recep Tayyip Erdogan s’est caché derrière l’avis d’experts. « Ils disent qu’il n’y a pas de précédent dans le monde pour ce tremblement de terre » déclare-t-il.

À lire aussi : Images honteuses en Russie : une survivante de 76 ans de la Seconde Guerre mondiale arrêtée pour avoir manifesté contre la guerre en Ukraine

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN