Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Solweig Rediger-Lizlow avoue avoir vécu une année de calvaire chez Canal +

Publié par Notre Rédaction le 16 Avr 2013 à 15:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après Ollivier Pourriol qui a balancé sévère sur Canal + et Le Grand Journal de Michel Denisot dans son ouvrage On/Off, c’est une autre ancienne figure de la chaine qui vient confirmer ses propos.

La suite après cette publicité

Remplacée depuis peu par Doria Tillier très appréciée par le public, Solweig Rediger-Lizlow qui était la Miss Météo 2012 n’avait pas aussi bonne presse.

Et aujourd’hui elle balance elle aussi sur l’émission ! C’est via une photo d’elle en compagnie d’Ollivier Pourriol postée sur le net que la jeune femme fait éclater la vérité :

La suite après cette vidéo

 » N’étant la serpillière d’aucune chaine de TV, je ne peux que vous dire : Foncez l’acheter ! Une année de calvaire parfaitement retranscrite, et encore… Je le trouve assez gentil. Le mot famille est sûrement le mot le plus mal choisi pour décrire ce milieu.  » (faisant ici référence à la  » grande famille  » de la télévision).

La suite après cette publicité

 » Ma vie a tellement plus de saveur depuis que je n’ai plus à obéir au doigt et à l’œil à ces individus… Alors non, franchement aucune rancoeur. Je fais enfin ce qui me plaît et comme je l’entend. En suite logique de mon poste de miss météo, j’ai refusé toutes les émissions TV, projets cinémas de comédies bien grasses qui m’ont été proposé. J’accorde bien plus d’importance à la liberté qu’à la célébrité.  »

Elle confirme ce qu’évoque l’écrivain mais précise :  » Mais de mon côté j’ai vu, entendu, été spectatrice et subi parfois pire. « 

Ollivier Pourriol a lui aussi des propos très durs :

La suite après cette publicité

 » Dans cette grande machine à laver le cerveau qu’est Le Grand Journal, je me suis retrouvé dispersé, psychiquement atomisé, désintégré. Les conversations entre les personnes de l’équipe étaient assez rares pour qu’on s’en souvienne et les propos tenus tellement hallucinants qu’ils se sont gravés dans mon cerveau. « 

En bonus, un best of de ses météos qui cachaient en fait un véritable enfer :

Source : PureMedias

La suite après cette publicité