Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

TF1 : Cette plateforme de streaming qui fait face à la chaine en justice

Publié par Charlène Deveaux le 12 Jan 2022 à 5:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La plateforme de streaming en ligne Molotov rend les armes après avoir perdu son combat judiciaire face au groupe TF1. Elle doit cesser la diffusion de ses chaînes, ainsi que régler une amende.

>>> À lire aussi : Streaming : Popcorn Time, le « Netflix pirate », ferme ses portes définitivement

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Arrêt définitif pour Molotov

La plateforme de diffusion Molotov a été condamné par le tribunal de Paris ce 10 janvier à verser 8,5 millions d’euros au groupe TF1, pour avoir continué de diffuser le contenu des chaînes TF1, LCI et TFX, sans en avoir la permission. Une deuxième condamnation est attribuée au service pour « contrefaçon de marques » avec la reproduction des logos des chaînes. Après son lancement en 2016, c’est la fin de presque six années de bons et loyaux services. Surtout, un adieu à plus de 17 millions d’utilisateurs inscrits.

Ainsi, Molotov dispose de 15 jours pour rompre les diffusions, sous peine d’être sanctionnée d’une légère amande atteignant les 75 000 euros, par jour de retard. Pour ne pas perdre un centime, la plateforme a directement cessé le trafic des trois chaînes depuis ce lundi. En novembre dernier, Molotov avait été rachetée par le service américain de streaming FuboTV pour 164,3 millions d’euros.

jpg molotov

Récidive juridique

Ce n’est pas la première fois que Molotov se retrouve face à la justice. En effet, le 2 décembre dernier, la plateforme avait déjà été condamné à verser plus de 7 millions d’euros à M6 dans un dossier similaire, avant que les deux parties ne parviennent à un accord de diffusion quelques jours plus tard.

Questionnée par l’AFP, la direction du groupe TF1 a exprimé que « des discussions sont toujours en cours » à propos des conditions financières de diffusion. De l’autre côté de l’arène, Molotov dénonce « des pratiques restrictives de concurrence » et a assigné TF1 devant le tribunal de commerce de Paris, en l’accusant, avec M6, d’avoir rompu leurs accords « de manière brutale et abusive » . La procédure suit toujours son cours.

0