Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Suicide d’une lycéenne transgenre : elle avait été renvoyée de son lycée pour avoir porté une jupe !

Publié par Lucie B le 18 Déc 2020 à 12:32

Mercredi 16 décembre, une lycéenne en classe de terminale du lycée Fénelon à Lille s’est donné la mort. Une série de tweet laisse entendre que la jeune femme transgenre n’a pas été soutenue par l’établissement. Le rectorat dément.

lycée-Fénelon-Lille

À lire aussi : Suicide d’un adolescent de 14 ans : il s’est jeté du 18ème étage !

Une lycéenne renvoyée pour avoir porté une jupe

Mercredi 16 décembre, une lycéenne transgenre de 17 ans, s’est donné la mort dans son foyer de l’Aide Sociale à l’Enfance. La jeune femme étudiait au lycée Fénelon à Lille. Une cellule d’écoute psychologique a donc été déployée dans l’établissement. Sur les réseaux sociaux, les accusations contre le lycée fusent. Dans une série de tweet, une femme affirme que la lycéenne transgenre, en période de transition, avait été « humiliée » et « psychologiquement agressée » par la CPE du lycée.

Les faits remonteraient au 2 décembre. La lycéenne est renvoyée du lycée pour la journée, car elle porte une jupe. C’est la jeune femme elle-même qui filme la scène, avant de la partager sur Snapchat. On entend le discours ferme de la CPE. La vidéo a été partagée suite à l’annonce du suicide de l’adolescente de 17 ans.

Le rectorat de Lille soutient le lycée

Face à aux accusations des réseaux sociaux, le rectorat de Lille soutient l’établissement où était scolarisée la lycéenne dans un communiqué paru jeudi 17 décembre. « Valérie Cabuil, rectrice de l’académie de Lille, a appris avec beaucoup de tristesse qu’un élève de terminale du lycée Fénelon de Lille a mis fin à ses jours au sein de son foyer d’accueil mercredi. Cet événement dramatique bouleverse l’ensemble de la communauté éducative ». Le rectorat précise que l’établissement « a été informé du cheminement de l’élève et de sa volonté de changer d’identité sexuelle. L’élève, qui se trouvait dans un contexte personnel complexe, était accompagné dans sa démarche pour l’équipe éducative de son foyer et de son établissement scolaire ».

Jean-Yves Guéant, le président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) du Nord, précise que concernant l’incident du 2 décembre, « une discussion avait eu lieu » et que, « à priori d’après l’équipe et la famille, l’affaire était résolue » . Selon lui, « aucun élément, à ce jour » lie le renvoi de la lycéenne pour le port d’une jupe et son geste. « Il est très compliqué de comprendre ce qui peut se passer dans la tête d’un jeune qui prend ce genre de décision (…) mais à priori, la responsabilité de l’établissement a été écartée ».

Source : RTL 

À lire aussi : Drame : une adolescente se suicide en se jetant du toit de son lycée