Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Taha Bouhafs : La France Insoumise ouvre une enquête interne après les accusations de violences sexuelles !

Publié par Jessy le 11 Mai 2022 à 17:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après avoir reçu un signalement concernant le candidat de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, Taha Bouhafs, La France Insoumise a décidé d’ouvrir une enquête interne. Si Emmanuel Macron a donné un conseil très déplacé à Edouard Philippe, Taha Bouhafs doit renoncer aux élections législatives aux côtés de LFI et Nupes.

Taha Bouhafs

Taha Bouhafs accusé de violences sexuelles : ce que l’on sait !

La semaine dernière, la gauche a enfin trouvé un accord et s’est rassemblée pour devenir la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) . Mais LFI a décidé d’ouvrir une enquête interne sur l’un des candidats aux législatives. Il s’agit de Taha Bouhafs, candidat dans la 14ème circonscription du Rhône. Le parti a décidé de saisir son comité contre les violences sexistes et sexuelles pour définir les tords du candidat. Cette saisie intervient après « un témoignage relatant des faits supposés de violences sexuelles reprochées à Taha Bouhafs » indique le comité. Dans la course aux législatives, Nupes souhaite faire barrage à Emmanuel Macron, qui s’inquiète de ne pas parvenir à garder la majorité. Après ces accusations, le jeune homme a dû retirer sa candidature.

Taha Bouhafs

Photo Instagram

Un candidature qui faisait déjà polémique !

Dès l’ouverture de l’enquête interne, Taha Bouhafs était prévenu : LFI peut « amener à ne pas l’investir » . Le candidat a finalement fait le choix de renoncer aux législatives. « Après une confrontation et avant même la fin de notre procédure interne, Taha Bouhafs a fait le choix de renoncer de lui-même à l’investiture pour les élections législatives » indique le comité. Si une candidate RN s’est retrouvée en mauvaise posture en direct à la télévision, Taha Bouhafs doit faire face à de nombreuses menaces et insultes sur les réseaux sociaux. « J’étais déjà à bout. Le signalement a été la dernière goutte qui m’a conduit à me retirer » a-t-il indiqué à Mediapart. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé un acharnement contre l’ancien candidat.

Source : BFMTV
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0