Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La Tour Eiffel sur le point de s’effondrer ? Le terrible constat dévoilé…

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 04 Juil 2022 à 20:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Fin juin, le magazine Marianne a dévoilé des documents hautement confidentiels sur l’état de la Tour Eiffel. Selon le dossier, la santé de la Dame de fer serait catastrophique. Le monument serait même rongée par la rouille. De plus, la campagne actuelle de peinture serait un véritable « cache-misère » et n’aurait pas vraiment d’effet bénéfique pour celle qui représente le symbole de la ville de Paris.

Un état catastrophique

La Dame de fer est malade. C’est ce que rapporte le magazine Marianne dans son numéro paru le 29 juin dernier. L’hebdomadaire a en effet pu se procurer des extraits d’un dossier confidentiel faisant état de la dégradation importante de la Tour Eiffel. L’édifice construit par le célèbre architecte Gustave Eiffel serait rongé par la rouille.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Une situation due aux multiples couches de peinture appliquées sur l’édifice au fil des années. Une situation insoutenable pour les amoureux du monument, comme ce responsables de l’exploitation : « si Gustave Eiffel visitait les lieux, il aurait une syncope ». Mais comment expliquer ces gros problèmes liés, notamment, à la peinture ?

dame de fer

 

La peinture au cœur du problème

Le problème de cette dégradation du symbole de la capitale serait la peinture. En effet, selon un expert des travaux, les rénovations qui ont actuellement lieu sur la Tour Eiffel ne sont pas suffisantes. Une opération qui dure pourtant depuis bientôt quatre ans, en comptant évidemment l’interruption due au virus de la Covid-19. Au total, c’est une enveloppe de plus de 60 millions d’euros qui est allouée pour cette restauration.

En réalité, les travaux de peinture réalisés sur la Tour Eiffel sont inutiles car les coups de pinceaux sont appliqués au-dessus d’anciennes couches qui, elles, n’ont pas été décapées. Ainsi, cette superposition des différentes couches de peinture au fil du temps a fortement impacté la structure originelle du monument. Il faudra désormais attendre l’année 2030 pour que le symbole parisien bénéficie d’un nouveau ravalement de façade…

Source : Ouest-France
0