Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Vaccin : l’OMS ne souhaite pas vacciner les enfants pour une raison bien précise !

Publié par Lucas le 15 Mai 2021 à 7:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La situation dans laquelle se trouve le monde depuis maintenant plus d’un an est loin d’être idéale à gérer. Même si dorénavant, les pays les plus développés de notre société savent dans quelle direction aller face à la Covid-19, les plus défavorisés sont eux plus que jamais dans le besoin.

C’est en ce sens que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appelle les pays les plus riches à laisser de côté la vaccination des enfants, pour fournir des doses aux plus pauvres.

>>> A lire aussi : Vaccins : la France prend une grande décision !

Donner le vaccin aux plus défavorisés

Ce vendredi 14 mai, le leader de l’OMS, Tedros Ghebreyesusa, a pris la parole publiquement pour faire le bilan de la situation face au virus qui règne en maître sur le monde depuis plus d’une année. Si les stratégies de vaccination s’accélèrent dans les pays les plus riches qui envisagent même de vacciner les enfants dans les prochaines semaines, les pays les plus défavorisés sont eux en grandes difficultés.

Ainsi, le patron de l’OMS a profité de sa prise de parole pour appeler au partage des doses de vaccins des pays les plus développés avec les plus pauvres, quitte à repousser dans le temps la vaccination des plus jeunes. « Je comprends pourquoi certains pays veulent vacciner leurs enfants et leurs adolescents, mais je vous demande de penser à y renoncer et à donner plutôt les vaccins », explique alors Tedros Ghebreyesusa.

tedros oms leader

>>> A lire aussi : Variant Indien : l’OMS fait une terrible annonce

2021 sera plus mortelle

Avec la circulation actives des différents variants, l’année 2021 s’annonce probablement encore plus destructrice et mortelle, car sans les vaccins, les populations des pays les moins développés risquent d’être lourdement touchées et impactées par le virus. L’Inde et le Brésil en sont actuellement les parfaits exemples. La France, comme d’autres, a déjà commencé à envoyer des doses aux plus démunis. Espérons qu’elle soit rapidement suivie par d’autres.

>>> A lire aussi : « Rejoignez-moi » : cette star de la chanson américaine demande de l’aide… à Emmanuel Macron !

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail