Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : ce chiffre sur le variant britannique qui inquiète terriblement

Publié par Manon CAPELLE le 27 Jan 2021 à 18:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le variant britannique gagne du terrain en France. En Île-de-France, ce variant représente près d’une contamination sur dix. Un indicateur inquiétant qui annonce une prochaine hausse « très significative » du nombre de contaminations de Covid-19.

variant britannique coronavirus île de france

>>> À lire aussi : Bonne nouvelle : Le vaccin Moderna pourrait affronter les variants !

Le variant britannique touche un cas sur dix en Île-de-France

Cela fait déjà plusieurs semaines que le variant britannique a fait son apparition sur le sol français. Il représente déjà près d’un cas sur dix en Île-de-France. Cela annonce une prochaine augmentation des cas « très significative », soulignent les médecins de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

La Pr Anne-Geneviève Marcelin, virologue à la Pitié-Salpêtrière, a souligné que « ces résultats sont à prendre avec précaution ». Toutefois, ils confirment la tendance actuelle d’une augmentation liée à ce variant.

Le taux de reproduction du coronavirus est passé au-dessus de 1,2, et il continue de grimper. Selon le Pr Frédéric Batteux, chef du service d’immunologie de l’hôpital Cochin, nous devons nous attendre à « une augmentation très significative », sachant que le variant anglais est « de 40 à 60% plus contagieux ».

>>> À lire aussi : Confinement : Les variants changent la donne et tout pourrait se jouer cette semaine !

Une situation qui inquiète

Du côté du personnel soignant, les indicateurs sont déjà au rouge. En seulement trois semaines, le nombre d’hospitalisations quotidiennes est augmenté de 50 à 70 par jour ainsi que les entrées en réanimation de 15 à 25.

« La situation est inquiétante », insiste le Pr Bruno Riou, directeur médical de crise de l’AP-HP. Le professeur attend une décision rapidement, avec des « mesures nouvelles, plus drastiques » qu’un simple couvre-feu. Il met en garde la population en indiquant : « Si on ne fait rien, on aura une vague qui risque d’entraîner un débordement de nos hôpitaux« .

>>> À lire aussi : Covid-19 : Un confinement comme le mois de novembre, insuffisant face au variant anglais ?

Source : Huffpost 
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail