Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

TPMP : « Tes opinions, ça pue ! » Delphine Wespiser et Bernard Montiel écartés de l’émission (vidéo)

Publié par Céline le 21 Avr 2022 à 13:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mercredi 20 avril 2022, Cyril Hanouna a annoncé, pour la plus grande surprise des téléspectateurs, que jusqu’à la fin de l’élection, Delphine Wespiser et Bernard Montiel étaient écartés du programme :

TPMP : Delphine Wespiser et Bernard Montiel interdits d’émission jusqu’à l’élection présidentielle !

Ce mercredi 20 avril, la déception est grande pour Delphine Wespiser et Bernard Montiel. En effet, le jour du débat du second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, les deux chroniqueurs ont eu le regret d’apprendre qu’ils n’avaient plus le droit de participer à TPMP jusqu’à la fin de l’élection.

Cyril Hanouna a entamé cette annonce sous le signe de l’humour : « C’est peut-être pour vous un drame, mais pour moi, c’est plutôt une bonne nouvelle ». Il reprend ensuite son sérieux et rappel que l’émission est soumise à un strict temps de parole entre la candidate du RN et Emmanuel Macron. Et tout a été mis en place afin d’atteindre cet objectif jusqu’à vendredi soir. Et étant donné que Delphine a donné son avis et que Bernard Montiel est porte-parole de l’Élysée, il s’avère que la chaîne leur conseille de les écarter jusqu’au second tour.

Vidéo TPMP : "Tes opinions, ça pus !" Delphine Wespiser et Bernard Montiel écartés de l'émission jusqu'à l'élection présidentielle !

TPMP

« Je suis porte-parole des Français ! »

Après que chacun des chroniqueurs a pu donner son avis, le présentateur a demandé leur ressenti aux concernés. Delphine Wespiser a confié que plus jamais on la reprendra à s’exprimerait sur ce sujet après cette émission. En effet, comme elle le confie, elle n’est absolument pas la porte-parole du gouvernement. Ni de Macron, comme tout le monde l’a bien compris. Ni de Marine Le Pen. Pour elle, elle est juste une porte-parole des Français qui sont mécontents et déçus du quinquennat. Elle conclut en assurant que le fait d’être évincés ainsi de l’émission est extrêmement triste pour la démocratie.

De son côté, Bernard Montiel ne comprend également pas cette décision. Pour autant, il affirme ne pas être attristé, mais juste trouvé cela curieux d’être condamné à cause de ses amitiés. Comme il le confie, il est ami avec les Macron depuis fort longtemps… Et ce, bien avant la présidentielle. Mais comme il l’assure aussi, il est tout à fait possible d’avoir des amis et ne pas toujours être d’accord.

0