Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Violences conjugales : il bat son ex-femme avec une barre de fer

Publié par Jade le 20 Déc 2019 à 14:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mercredi 18 décembre un homme a été jugé par la cour d’assises de Dijon. Ce dernier a été condamné à 15 ans de prison ferme pour avoir tenté d’assassiner son ex-compagne.

La suite après cette publicité

Violences conjugales : après avoir battue sa femme avec une barre de fer : il prend 15 ans ferme !

À Dijon, les jurés de la cour d’assises de Côte-d’Or (dans la région Bourgogne-Franche-Comté) ont condamné un homme à 15 ans de prison. Noé M. avait tenté d’assassiner sa femme le 25 janvier 2018 à Premeaux-Prissey, en la frappant violemment avec une barre de fer. Plus amples détails ont été révélé. L’avocat général avait requis entre onze et treize ans de réclusion criminelle à perpétuité. La jeune femme a raconté le calvaire qu’elle avait vécu lors de ses violences conjugales.

La suite après cette vidéo

Les coups étaient parfois si violents, qu’elle restait parfois prostrée sur le canapé, à plus pouvoir bouger… Heureusement, des voisins lui ont porté secours. Ils l’avaient retrouvé le visage tuméfié, dégoulinant de sang. C’est à ce moment, que les gendarmes ont été prévenu. Cette agression a bien failli lui être fatale. Son ex-compagnon, Noé M. avait (bien évidemment) pris la fuite. L’homme avait été interpellé quelques heures plus tard à son domicile de Nuits-Saint-Georges, et placé en garde à vue pour tentative d’assassinat.

La suite après cette publicité

En 2019, les violences conjugales ne devraient plus être aussi présentes…

>>> À lire aussi Elle voit un élastique sur sa porte d’entrée… Lorsque la police arrive, elle apprend ce que cela signifie et est sous le choc !

La suite après cette publicité

La parole des femmes doit se faire entendre

En France, de plus en plus de femmes subissent des violences conjugales. Grâce au mouvement « metoo« ,  les femmes ont pu dénoncer le harcèlement sexuel au travail. Pourtant, même si la parole semble se délier, les violences faites aux femmes sont encore trop nombreuses. Il est impensable qu’en 2019, tant de femmes subissent ce genre de violence. Depuis le début de l’année, plus de 117 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints. Le 24 novembre dernier, une marche violette a été organisée pour faire prendre conscience à la société, qu’aucune femme ne doit subir ce genre de chose. Par ailleurs, cette couleur n’a pas été choisi au hasard. Depuis les années 1970, cette couleur montrait que les femmes avaient, à la fois, un utérus mais AUSSI un cerveau.

Les femmes ne doivent pas relâcher leurs efforts et c’est leurs courages qui marqueront les esprits dans les années à venir.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Un homme a avalé un briquet dont le liquide combustible répandu dans son estomac aurait pu prendre feu à tout moment

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.