Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Plus de 300 chats vivaient dans un petit appartement ! Ils ont tous été sauvés par un refuge

Publié par Nicolas F le 11 Mai 2019 à 13:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

 

Jeanette Lawrence n’en pouvait plus de l’odeur qui s’échappait dans le couloir de son immeuble. Un mélange d’odeur d’urine et d’animaux passait sous la porte de son voisin. Si bien qu’un jour, elle a appelé la police pour dénoncer la nuisance. Lorsque la police est arrivée sur place, elle a découvert plus de 300 chats qui vivaient les uns sur les autres dans ce petit appartement. Regardez la vidéo, car il faut le voir pour y croire !

> À lire aussi : L’incroyable sauvetage de 130 chats confinés dans un studio insalubre à Paris ! (vidéo)

La suite après cette publicité

Les voisins se plaignaient de l’odeur

« C’est une façon terrible de vivre pour des chats », écrivent les secouristes animaliers de Toronto sur leur page Facebook, en postant des images de leur dernière intervention. « Les chats non stérilisés se reproduisent de façon prolifique. Comme leur gestation ne dure que 9 semaines, les choses deviennent très rapidement hors de contrôle ». Ces secouristes animaliers ont été appelés par la police, venue constater la plainte d’une résidente de l’immeuble. Jeanette Lawrence avait bien évidemment compris que son voisin gardait chez lui quelques dizaines de chats, peut-être 30, pensait-elle. Jamais elle n’aurait pu imaginer qu’il y en avait plus de 300.

> À lire aussi : 21 chats avant et après leur sauvetage !

La suite après cette publicité

300 chats vivaient entassés dans un petit appartement

« L’odeur est si forte. C’est insupportable. Quand vous marchez dans le couloir, vous ne pouvez plus respirer », se plaint Jeanette Lawrence aux caméras de CTV News. Tous les chats ont été emmenés, un par un, vers le refuge de l’association Toronto Cat Rescue. Ils ont tous été vaccinés, pucés et stérilisés. La plupart des chats étaient en bonne santé, un seul a eu besoin d’une intervention médicale à ses dents. L’association espère juste que les habitants de la région vont se déplacer massivement pour venir choisir un chat. Il y en a pour tous les goûts et de tous les âges. Étonnamment, dans cette ville, c’est la deuxième opération de sauvetage de ce genre que l’association a dû gérer en un mois. « C’est important que ça s’arrête ! ».

> À lire aussi : Elle retrouve 22 chats et une lettre touchante abandonnés dans une cage

La suite après cette publicité
300 chats vivent dans un petit appartement

Crédits : Toronto Cat Rescue

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.