Affreux : un cerf traqué par des chiens de chasse à courre se réfugie dans une gare et paralyse le trafic ! (Vidéo)

Publié par Jessy le 13 Jan 2021

Un pauvre cerf a encore été traumatisé par une chasse à courre dans l’Oise, le 12 janvier dernier. Sur les réseaux sociaux, l’animal a ému les internautes. Pour échapper à la meute de chiens d’une chasse à courre, le cerf s’est réfugié dans une gare à Chantilly, paralysant ainsi le trafic comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

>> À lire aussi : Un cerf habitué à rendre visite à ce couple revient avec une flèche dans la tête

Pour échapper aux chasseurs, un cerf pénètre dans une gare !

Sur Twitter, la vidéo d’un cerf dans la gare de Chantilly a fait réagir de nombreux internautes. Il est 16 heures, le 12 janvier, lorsque plusieurs personnes voient un cerf couché sur les voies. Certains prennent des photos, d’autres des vidéos, alors qu’un groupe de chasseurs pénètre dans la gare peu de temps après.

Accompagnés de leurs chiens, les chasseurs étaient à la poursuite de l’animal, qui s’est certainement réfugié dans la gare pour échapper à ses bourreaux. « Il était épuisé. Je ne sais pas par où il est entré mais il est allé se coucher sur les voies. Et les chasseurs l’ont poursuivi avec leurs chiens jusque dans la gare » s’indigne un témoin pour France 3 Hauts-de-France.

>> À lire aussi : Chasse à courre : un cerf tué et deux personnes blessées !

Le cerf aurait été relâché dans la forêt

Rapidement, c’est un véritable spectacle qui s’opère dans la gare de Chantilly, dans l’Oise. Les forces de l’ordre ont dû se rendre sur place pour « éviter que quelqu’un ne soit blessé si l’animal s’enfuyait » explique la SNCF à France 3 Hauts-de-France. Un vétérinaire a également été appelé afin d’administrer une dose anesthésiante à l’animal. Cela n’a servi à rien, puisque l’animal s’est relevé et s’est réfugié dans la forêt voisine à Chantilly. Pendant ce temps, la SNCF a dû interrompre le trafic de 16 heures à 18 heures. Un peu plus tard, le cerf aurait été aperçu dans les bois, sans aucune blessure, et sous les effets de l’anesthésie.

Ce nouvel incident relance une fois plus le débat sur la chasse à courre qui provoque de plus en plus d’accidents. Il serait peut-être temps de mettre fin à cette pratique archaïque.

>>À lire aussi : comment différencier une biche d’un chevreuil ?

0