Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Donner un chaton sur Le Bon Coin peut être une idée atroce… voici pourquoi

Publié par Elisa GERLINGER le 16 Jan 2021 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Attention à ces petites annonces sur internet pour donner des chatons. Certains finissent en garde-manger pour des serpents exotiques…

chatons

>>> A lire aussi: Puy du Fou : animaux cuits au barbecue, chats dévorés, les terribles révélations de maltraitances animales

La cruauté animale n’a plus de limites. Les associations de défense animale alertent les propriétaires de chatons qui souhaitent les donner via les réseaux sociaux ou sur des plateformes comme Le Bon coin. En effet, en adoptant des chatons, certaines personnes ne comptent pas les garder… Au contraire, certaines vont les donner en repas à leurs serpents.

Des chatons donnés aux serpents

« Cela arrive vraiment! C’est une des dérives du système de dons en ligne… Il est difficile de connaître les intentions des futurs propriétaires… Voilà pourquoi sur le sujet des animaux cessibles sur Internet, il n’y a pas de demi-mesure possible. Il faut tout interdire! » , alertent les défenseurs des animaux.

Il faut donc bien faire attention et ne pas donner ses chatons à n’importe qui. Surtout si c’est pour qu’ils finissent en garde-manger pour des pythons, des boas et autres serpents exotiques.

>>> A lire aussi: Maltraitance animale : Une adolescente frappe et mord violemment un chiot, avant de publier la vidéo sur Snapchat… CHOC !

Lutter contre la maltraitance animale

Heureusement en France, de nombreuses lois existent pour lutter contre la cruauté envers les animaux. Le gouvernement s’est récemment penché sur la lutte contre l’abandon des animaux. En effet, chaque année environ 100 000 chiens et chats sont abandonnés par leur propriétaire. Une situation pour laquelle Julien Denormandie, le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, souhaiterait « sensibiliser, accompagner et sanctionner ». 

Pour lutter contre les achats impulsifs, un « certificat de sensibilisation » devra être signé avant tout achat d’un animal, pour rappeler les obligations de soins, de vaccination et les coûts liés à la possession d’un animal. Un fascicule sera également diffusé dans les écoles élémentaires pour sensibiliser les enfants. L’abandon d’un animal pourra désormais être passible de trois ans d’emprisonnement, « dès lors que ces actes de maltraitance ont été identifiés et démontrés » , souligne Julien Denormandie. Une proposition de loi sur le bien-être animal sera discutée à partir du 26 janvier.

>>> A lire aussi: Euthanasie : un vétérinaire au coeur brisé raconte ce que fait un animal avant de mourir

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.