Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Indignation alors qu’une chasseuse pose avec un chien qu’elle a tué après l’avoir confondu avec un loup

Publié par Jessy le 29 Sep 2022 à 9:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une chasseuse du Montana a créé l’indignation sur les réseaux sociaux. Amber Rose Barnes s’est affichée avec un « petit loup prédateur » qu’elle vient de tuer. Mais les internautes ont vite remarqué qu’il s’agit en réalité d’un husky sibérien. Si une nouvelle espèce féroce géante a été découverte par des scientifiques, la femme de 36 ans aurait dû plus s’informer avant de tirer… Ou simplement s’abstenir.

chasseuse amber rose barnes

Amber Rose Barnes posant avec un husky sibérien, qu’elle a confondu avec un loup prédateur. (Facebook)

Elle pense tuer un « petit loup prédateur »… mais pose avec le corp d’un husky sibérien !

Dans le Montana, certains chasseurs font la peau aux loups. C’est d’ailleurs le cas d’Amber Rose Barnes. La femme de 36 ans se rend parfois dans les bois pour chasser le prédateur. Et lors d’une expédition, elle trouve un louveteau. Sans hésiter, la chasseuse pointe son arme sur l’animal et l’abat. Fière, Amber Rose Barnes décide de partager son « exploit » sur Facebook. « Ce matin, je suis partie pour une chasse au prédateur en solo pour un ours noir d’automne. Cependant, j’ai eu l’opportunité de tuer un louveteau prédateur » se réjouit la femme, en accompagnant sa publication d’une photo. Si on connaît enfin les races de chiens les plus mignons, la chasseuse aurait dû regarder à deux fois avant de tirer. L’animal qu’elle a tué est un husky sibérien, et non un loup.

« Il était agressif et venait vers moi » : la défense bancale de la chasseuse !

De nombreux internautes ont rapidement réagi au poste d’Amber Rose Barnes en lui indiquant qu’elle avait tué un husky sibérien. La femme se rend donc compte de son erreur, et une enquête a été ouverte. Malgré tout, la chasseuse a tenté de se défendre sur Facebook : « Oui j’ai fait une erreur parce que je pensais que c’était un loup hybride. Oui, j’aurais quand même tiré dessus car il était agressif et qu’il venait sur moi » . Une défense bancale, qui ne convainc pas les internautes. Ce n’est pas la première fois que la confusion s’opère. Si une jeune femme qui pensait sauver un chien en l’emmenant chez le vétérinaire a découvert qu’il s’agissait en réalité d’un coyote, il est essentiel de regarder à deux fois avant de prendre une décision.

Source : The Guardian
0