Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Maltraitance animale : L214 dévoile des nouvelles images terribles d’un abattoir de cochons du Finistère (Vidéo)

Publié par Quentin VIALLE le 05 Mai 2021 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’association L214 a publié une nouvelle vidéo glaçante dans un abattoir de cochons dans le Finistère. L’établissement concerné fait partie du groupe Les Mousquetaires (Intermarché), qui a décidé de suspendre la ligne de production en attendant les résultats d’audits. La vidéo choc est à voir ci-dessous.

La suite après cette publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La suite après cette vidéo

Une publication partagée par L214 Ethique et Animaux (@association_l214)

La suite après cette publicité

Maltraitance animale : des cochons brutalisés dans un abattoir

La suite après cette publicité

L’association de défense des animaux L214 a diffusé mardi soir des images terribles de cochons malmenés dans un abattoir à Briec, dans le Finistère. On y voit notamment des truies électrocutées, frappées et poussées de force à travers les couloirs de l’abattoir. Cet établissement, qui fournit l’enseigne Intermarché, se présente comme le « premier site Français spécialisé dans la première et deuxième transformation de coches« . Selon L214, plus de 2000 cochons y sont abattus chaque semaine.

Ces images de truies à l’agonie ont poussé L214 à demander, dans un communiqué, un audit généralisé de tous les abattoirs de France. Face à ces images, la préfecture évoque des « pratiques inacceptables avec des manquements graves aux règles de protection animale« . Un bien triste constat…

>>> A lire aussi : Ce chat adopté par des policiers est devenu la mascotte du commissariat… et une star d’Instagram ! (Vidéo)

La suite après cette publicité

Plusieurs enquêtes en 2015 et 2016

Il y a quelques années, des inspections avait déjà été réalisées dans cet abattoir et d’autres établissements de l’Hexagone. Des dysfonctionnements avaient déjà été recensés. Mais « cinq ans plus tard, tous les problèmes relevés par la DDP perdurent » indique L214. Par conséquent, la ligne de production de cet abattoir vient d’être suspendue provisoirement. L’association a ainsi porté plainte contre la direction de l’établissement, et demande à la justice de la sanctionner sévèrement.

>>> A lire aussi : Le panda du zoo de Beauval a trouvé sa partenaire : ils se sont accouplés (vidéo)

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.