Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

D’où viennent les superstitions sur le chat noir ?

Publié par Lucie B le 13 Nov 2020 à 10:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Croiser un chat noir dans la rue porte malheur, au même titre que renverser du sel sur la table, ou passer en dessous d’une échelle. Ces idées populaires sont appelées des superstitions, elles ne sont pas fondées. Pourtant, elles ont eu des conséquences. Ça a été le cas pour celle du chat noir. Voici l’origine et les conséquences de la superstition du chat noir.

À lire aussi : Pourquoi les chats s’allongent-ils sur les ordinateurs ?

De divinité à créature du diable

En 3 000 avant J.C, dans l’Egypte Ancienne, les chats sont vénérés. Cette vénération est due aux yeux de l’animal, qui reflète la lumière, symbole du pouvoir du Dieu du Soleil,. Une déesse égyptienne, Bastet, apparaît même sous la représentation d’un chat. Était condamné à la peine de mort, toute personne ayant tué un chat. Pourtant, déjà à cette époque, le chat noir est signe de mauvais présage. De par sa couleur, il est comparé à un Éthiopien noir, qui est perçu à l’époque, comme le Diable.

Quand le Christianisme s’impose comme religion d’Etat, dans l‘Empire Romain, le statut du chat passe d’un extrême à l’autre. Le chat n’est plus une divinité, ni un allié pour la bonne tenue d’une maison, un chasseur de souris. Non, il est une créature satanique. On commence alors à le bannir du foyer.

À lire aussi : La proposition de ce député va faire bondir les amoureux des chats !

Une haine du chat exacerbée

Les superstitions liées au chat, et au chat noir plus précisément, connaissant leurs essors au Moyen Age. Le chat noir devient l’incarnation du diable, le compagnon des sorcières. Une ancienne légende étrusque est la première a lié chat et sorcière. Bien avant la création du monde, Diane, déesse de l’obscurité, tombe amoureuse de Lucifer, qui possède un chat comme animal de compagnie. Ensemble, ils eurent une fille, Aradia, déesse de la sorcellerie. Quand Lucifer envoya sa fille dans le monde des humains, afin de leur faire apprendre la magie noire, il demande à son chat d’accompagner Aradia.

Dès le XIIIe siècle, le simple fait de posséder un chat noir, peut vous conduire au bûcher. De nombreux écrits ecclésiastiques de l’époque font le lien entre chat noir et le Malin. Les croyances de l’époque veulent que les sorcières, des femmes, possèdent une troisième mamelle pour nourrir les chats noirs. L’animal et la femme partageraient ainsi le pouvoir du diable. Des milliers de chats noirs furent tués lors des chasses aux sorcières, brûlés au bûcher ou crucifiés. Une tradition est même née de cette sombre période pour le félin. Lors des fêtes de la Saint-Jean, on entassait des centaines de chats sur des feux de joie. Cette horrible tradition perdurera jusqu’à ce que Louis XIV l’interdise.

À lire aussi : 7 légendes japonaises absolument terrifiantes

Les légendes et les mauvaises superstitions

Pendant cette période de chasse aux chats noirs, et aux sorcières, de nombreuses superstitions et légendes sont nées, afin d’horrifier la population. En voici quelques célèbres exemples.

Dans un vieux château, à Vernon, des femmes se métamorphosant en chat noir, se réussissaient pour des maléfices. Un soir, des jeunes pénétrèrent dans le château. Ils sont alors sauvagement attaqués par des chats noirs, mais arrivent à en blesser certains. Le lendemain, des femmes du village présentèrent des blessures similaires aux blessures infligées aux chats, la veille. De cette légende est née la croyance que les sorcières pouvaient se transformer en chat noir. Elles auraient ce pouvoir, neuf fois au cours de leur vie, d’où l’autre superstition voulant que les chats ont neuf vies.

Quand les chats ne sont pas des créatures du diable, ils sont alors des porteurs de mort. De nombreuses légendes en attestent. Un inquisiteur de Carcassonne, du nom de Gaufrid, fut retrouvé mort, dans son lit, deux chats noirs à ses côtés.

Une légende populaire en Savoie raconte l’histoire d’un pêcheur, qui prit dans ses filets, un chaton noir. Il décida de le ramener chez lui, en espérant que celui-ci tuerait les souris. Mais à la place, le chat noir étrangla toute sa famille. Cette idée de chat noir tueur ait d’ailleurs répandue dans le monde. Au Japon, il y a la légende du chat vampire. Une jeune fille promise au fils de l’Empereur, se serait fait égorger par un gros chat noir dans son sommeil.

Une autre croyance était extrêmement populaire à l’époque. Si un cortège funéraire croisait un chat noir, en allant au cimetière, cela signifiait qu’une personne allait bientôt mourir. Les personnes du cortège faisaient alors un détour pour se rendre au cimetière.

À lire aussi : L’ailurophobie ou la peur des chats : tout savoir sur cette phobie pour le moins surprenante !

Des bonnes superstitions existent

Si on connaît, en France, avant tout les mauvaises superstitions entourant les chats noirs, il en existait également des bonnes. Pour les marins, avoir un chat noir sur le pont d’un bateau était un bon présage. On pensait que le vent allait se lever et que le bateau arriverait à destination. Au contraire, si un marin jetait le chat par-dessus bord, des vents violents se lèveraient, entrainant le navire par le fond.

En Bretagne, si vous croisiez un chat noir avec quelques poils blancs, il était conseillé d’en arracher un et de le garder précieusement sur soi, comme un talisman. C’était alors un porte-bonheur.

En Angleterre, le chat noir a été chassé et massacré comme en France. Mais un évènement historique fit du chat noir, un porte-bonheur. La légende raconte que Napoléon, Empereur des Français, avant la célèbre bataille de Waterloo, qu’il a perdu contre les Anglais, a croisé sur le champ de bataille, un chat noir. On attribua donc au chat, la victoire de l’Angleterre.

Durant le Moyen Age, un paradoxe existe sur le chat noir. En effet, considéré comme animal du diable, cela n’a pas empêché les médecins de l’époque de lui attribuer des vertus médicinales. Ainsi au XIIe siècle, le coeur du chat était considéré comme un puissant anesthésiant s’il était placé au bras gauche du malade. Consommer des testicules de chat roulés dans le sel était également un remède contre les démons et éloignait la douleur.

À lire aussi : 10 légendes urbaines qui vont vous glacer le sang !

L’héritage de ces superstitions

Le chat est réhabilité au XVIIe siècle, avec les épidémies de peste. En effet, ses compétences de chasse contre les rats furent une aide précieuse pour empêcher une nouvelle épidémie. Ce n’est cependant qu’au XIXe siècle, que le chat réintègre le foyer comme animal de compagnie.

Des traces de ces superstitions existent encore aujourd’hui dans notre monde contemporain. En littérature, Edgar Allan Poe a écrit une nouvelle fantastique appelée « Le chat noir ». Dans cette histoire, le chat est symbole de perversité et de folie. Il est la représentation du « démon » qui ronge le narrateur.

Dans les superstitions populaires actuelles, le chat noir est synonyme de malheur ou de malchance. Croiser un chat noir tôt le matin est de mauvaise augure pour la journée. Ou encore, un chat noir qui est sur une tombe signifie que l’âme du défunt a rejoint les enfers.

Cette mauvaise image du chat noir a un impact malheureux sur celui-ci, encore aujourd’hui. D’après la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals, l’équivalent anglais de la SPA, les chats noirs ont plus de chance que les autres d’être abandonnés par leur propriétaire. Sur 1 000 chats récupérés, 70 % sont noirs. Aux Etats-Unis, l’adoption de chats noirs avant Halloween est interdite. Cette mesure permet d’éviter que les chats ne soient adoptés que pour être des accessoires de costumes ou pire encore. Il existe encore des cas de massacre de chats noirs, à cause des croyances.

Pour inciter les gens à adopter des chats noirs et pour faire taire les superstitions moyenâgeuses, le 17 août est officiellement la journée du chat noir.

À lire aussi : Pour encourager l’adoption des chats noirs, elle les met en valeur dans une formidable série de photos !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0