Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Trois ans de prison pour avoir égorgé le chien de ses grands-parents adoptifs

Publié par Nicolas F le 01 Mai 2021 à 19:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un Breton de 24 ans a écopé d’une peine de prison après avoir été jugé pour des faits de violence sur ses grands-parents de cœur et après avoir torturé et égorgé leur chien. Le condamné était sous l’emprise de drogue au moment des faits, de la drogue qu’il se procurait grâce au soutien financier de ses grands-parents.

>>> À lire aussi : Cruauté animale : Il torture un chien à mort, sa sentence est sans appel (vidéo)

Le jeune homme vivait sous le toit de ces septuagénaires depuis des années

À Berric, dans le Morbihan, un jeune homme a fait vivre l’enfer à ses grands-parents. Ceux que l’accusé considère lui-même comme ses « grands-parents adoptifs » sont en réalité des retraités de 75 ans qui l’hébergeaient lui, son père et deux oncles sous leur toit. Les retraités étaient fréquemment les victimes de menaces de ce jeune homme qu’ils avaient pris sous leur aile. Il pouvait leur demander jusqu’à 700 € par mois, précise Le Télégramme. Avec cet argent, le jeune homme achetait ses doses de drogue.

>>> À lire aussi : Abominable : quatre garçons ont forcé ce petit chien à avaler de la drogue et l’ont torturé ! Quand ils ont retrouvé l’animal, il ressemblait à ça!

Sous l’influence de drogues, il égorge le chien

Récemment, les choses ont pris une autre tournure lorsque le jeune homme, sous l’emprise de drogue, s’en est pris au chien de ses « grands-parents ». Au tribunal, il dira : « Ce chien ne me plaisait pas ». Il lui a alors tiré dans l’œil avec un pistolet à billes, « par expérimentation ». Il a ensuite achevé sa besogne en égorgeant le chien qui n’avait pas été tué par les billes. Les retraités affolés se sont retranchés dans leur chambre, fermée à clé, alors qu’il commençait à s’en prendre à eux. Il finira par réussir à défoncer la porte et à leurs donner des coups. Après leur avoir fait les poches, il s’est enfui.

>>> À lire aussi : Buck : le chien torturé sauvé grâce à Facebook

Le récidiviste a écopé d’une peine de 3 ans de prison

Au moment de prendre la fuite, il a encore pris le temps de conduire les deux voitures du couple et de les accidenter. L’accusé a été appelé à une audience en comparution immédiate, à cause du caractère récidiviste. Il avait déjà un casier judiciaire, sur lequel figurait six condamnations dont une peine de prison ferme pour des affaires de violence et de drogue. Lors de son procès à Vannes, son avocat a fait savoir que le jeune homme souffrait de graves problèmes d’addiction et d’une crise identitaire. Il a écopé de 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis.

>>> À lire aussi : Ce chien a la tête gonflée pour une raison immonde : son histoire en a bouleversé plus d’un !

Crédits : Le Télégramme
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.