Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Des vétérinaires découvrent l’impensable dans le corps d’un chat

Publié par Lou Tabarin le 21 Avr 2022 à 5:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La gourmandise est un très vilain défaut, et Berry en a fait les frais. Ce chat de deux ans a terminé aux urgences vétérinaires après avoir avalé 50 élastiques pour cheveux.

Chat

Les vétérinaires font une découverte surprenante

Paul Spraggett et sa petite famille sont les heureux propriétaires de quatre chats. L’un d’entre eux, nommé Berry, ne s’alimentait plus et vomissait continuellement. Inquiet, l’homme de 44 ans l’a emmené au centre vétérinaire Willows, non loin de son domicile situé à Stratford-upon-Avon en Angleterre.

Sur place, les vétérinaires font une radio de l’abdomen du chat et constatent une grosse boule dans son estomac. L’un d’entre eux raconte au Daily Mail : « elle était déshydratée et quand je l’ai examiné, j’ai senti une grosseur dans son abdomen, qui a été aperçue par la radio. Les images montraient un corps étranger qui s’étendait de l’estomac de Berry à son oesophage, et c’était un amas d’élastiques » .

Pendant 18 mois, le chat volait tous les élastiques qu’il trouvait et les avalait. Il ne les a jamais digéré et ils sont restés dans son estomac jusqu’à former une grosse boule. « Aucun de nous n’avait pensé aux risques que les élastiques et d’autres objets du quotidien auraient pu poser un problème pour nos quatre chats » , explique Paul Spragget, qui pensait que Berry avait une boule de poils qui le gênait. C’est très fréquent chez ces animaux qui font leur toilette eux-mêmes.

Une opération d’urgence pour sauver l’animal

Les vétérinaires décident d’opérer le chat d’urgence car la boule d’élastique l’empêche de vivre correctement le fait souffrir. Ils font une incision dans son estomac pour retirer le corps étranger.

Dès le lendemain, l’animal a pu rentrer chez lui pour le plus grand plaisir de ses propriétaires qui constatent un changement dans son comportement. Berry a retrouvé l’appétit et repris du poids. La famille Spraggett a retenu la leçon. Désormais, ils ne laissent plus aucun élastique à portée de main, et passent le message à tous les propriétaires de chats.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0