Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

1er Février : quoi de neuf concernant le prix du tabac, du gaz ou encore des péages ?

Publié par Justine le 30 Jan 2021 à 8:02

Comme à chaque début de mois, des choses changent dans le quotidien des Français. Cette fois, le prix du tabac, du gaz, des péages et les chèques psy sont concernés. Découvrez notre récapitulatif pour le mois de février ci-dessous :

Février, ce qui change

>>> À lire aussi : Prix du gaz en augmentation : cette solution pourrait vous faire économiser

Les augmentations à prévoir en février

Dès le 1er février, les Français payeront plus cher leurs cigarettes ! Le prix du paquet augmente de 10 centimes, indique le document des douanes françaises. Ainsi, certaines marques passent le cap symbolique des 10 €, comme le paquet de 20 News Fortuna Rouge. Les péages sont également concernés par une hausse comprise entre 0,30 % et 0,65 %. Toutefois, cette hausse est prévue, puisque la régularisation se fait tous les 1er février.

Les cigarettes et les péages ne sont pas les seuls à augmenter leurs tarifs ! Les tarifs réglementés du gaz augmentent de 3,5 % suite à une forte demande liée à la vague de froid. Attention, ce pourcentage comprend plusieurs choses :

  • + 0,9 % pour les personnes qui utilisent le gaz pour cuisiner ;
  • + 2,1 % pour l’eau chaude ;
  • + 3,7 % pour le chauffage au gaz.

Malheureusement, l’électricité n’est pas en reste. La Commission de régulation de l’Énergie propose d’augmenter de 1,6 %, les tarifs bleus résidentiels de l’électricité, soit 15 € par an. En ce qui concerne les professionnels, cette même commission souhaite une hausse de 2,6 % toutes taxes comprises.

>>> À lire aussi : Facture d’électricité : comment faire des économies sur le chauffage ?

Nouveautés et interdictions en février

En dehors des hausses des prix, le 1er février marque également la mise en place de plusieurs nouveautés et de nouvelles réglementations. C’est le cas des tickets restaurants qui sont utilisables, non pas jusqu’au 31 janvier 2021, mais jusqu’au 1er septembre 2021 à cause du Coronavirus. Toujours à cause de l’épidémie, un « chèque psy » sera disponible pour les étudiants qui souhaitent profiter de séances avec un psychologue après être allés chez leur médecin généraliste.

Le Covid-19 est également à l’origine d’une forte hausse du chômage partiel. Les employés pourront en bénéficier en février, ce n’est qu’en mars que les employés de secteurs protégés subiront une baisse de l’indemnisation. Enfin, les deux-roues ont désormais l’interdiction de circuler entre deux files.

>>> À lire aussi : Coronavirus en France : la terrible nouvelle qui vient de tomber

Source : CNEWS

0