Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Mère de 3 enfants et sans-emploi, l’état lui verse 22 500 € d’aide pour élever ses enfants

Publié par Justine le 13 Nov 2020 à 13:32

Sans-emploi et mère célibataire de trois enfants, Caroline McCraken ne se cache pas. Elle assume dépendre des allocations sociales depuis 10 ans afin d’élever ses enfants. Depuis son apparition télévisée, cette Britannique est victime de harcèlement.

Allocations sociales

@caroline.mccracken / Facebook

>>> À lire aussi : Allocations sociales : un imam aurait escroqué une véritable fortune

Elle assume dépendre des allocations sociales

Après son passage télévisé dans Costa Del Dole, Caroline McCraken a dû se justifier dans les médias et expliquer que sa vie est loin d’être simple. Célibataire, sans-emploi et mère de trois enfants, elle assume dépendre des aides de l’État depuis 10 ans, ce qui n’a pas plut aux spectateurs. En effet, cette Britannique perçoit 22 500 € d’allocations sociales par an (soit 1 875 €/mois) pour élever sa petite famille. Suite à cette révélation, cette femme est victime de harcèlement.

Pourtant, l’émission souhaite mettre en lumière les personnes qui arrivent à mener leur vie grâce aux aides sociales, ce qui n’a pas empêché certains spectateurs de s’en prendre à elle. On peut en effet lire des commentaires comme ceux-ci : « Mon mari et moi, on travaille tous les deux et on ne rentre pas plus de 1700 à nous deux » et « Il me faut un mois de travail pour gagner ce qu’on lui donne ! ».

>>> À lire aussi : Une aide de 150 € pourrait bien vous être envoyée !

Harcelée après avoir révélé le montant de ses allocations sociales

Elle apparaît blessée lors d’un entretien au Sun : « Ils ont dit des choses cruelles et méchantes sur moi ». Caroline McCraken en profite pour expliquer sa situation et apporter des précisions. Sa vie est loin d’être facile et les spectateurs ne doivent pas se baser uniquement sur ce qu’ils ont vu à la télévision.

Après cette polémique, la mère de famille a vu le montant de ses allocations sociales baisser à 1 100 €/mois. Elle a également vu son entourage se retourner contre elle : « Si j’avais su que c’est comme ça que l’on me verrait, avec la moitié des gens de Bridlington qui disent du mal de moi, je ne l’aurais vraiment pas fait »

>>> À lire aussi : Vacances : cette aide de la CAF que vous ne connaissiez pas et qui peut vous aider à partir

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.