Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Noël : mauvaise nouvelle si vous n’avez pas encore acheté votre sapin…

Publié par Lucas Obin le 24 Nov 2022 à 8:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est encore le lot de nombreux Français qui, chaque année, attendent les deux ou trois dernières semaines avant Noël pour aller acheter leur sapin. Mais malheureusement, une mauvaise nouvelle pourrait très fortement les refroidir. Et pour cause ! Alors que l’inflation touche gravement le pays, le prix des sapins voit, lui aussi, son chiffre grimper à la hausse. C’est une augmentation de près de 10% qui pourrait être enregistrée…

>>> À lire aussi : Vous installez votre sapin de Noël (trop) tôt ? Ça en dit long sur vous !

Les sapins de Noël vont coûter plus cher !

Voici-là une preuve pure et dure que l’inflation s’attaque à tous les domaines. Si jusqu’ici, ce sont notamment les énergies, les carburants ou encore les produits alimentaires qui ont vu leur prix augmenter, voilà désormais que même les sapins de Noël se retrouvent touchés. Et en même temps, la raison n’est pas incompréhensible.

En effet, les facteurs expliquant l’augmentation de près de 10% du prix des sapins trouvent leur origine… dans les coûts de production de ces produits si prisés en période des fêtes de fin d’année. Et qui de mieux placé qu’un spécialiste de leur confection pour l’expliquer ? « Tous nos produits consommés en termes d’emballages et de transport ont augmenté » , confie ainsi Frédéric Naudat, président de l’Association française du sapin de Noël. Autrement dit : tout coûte dorénavant plus cher !

>>> À lire aussi : Enfants : Jusqu’à quel âge devez-vous les laisser croire au Père Noël ?

sapin noel mauvaise nouvelle prix

La nature n’a pas épargné les sapins

Évidemment, faire pousser un sapin ne se fait pas du jour au lendemain. De longs mois sont nécessaires et, parfois même, des années. Alors quand on se remémore les quelques mois qui viennent de passer, et notamment les grosses difficultés naturelles liées aux terribles incendies, on imagine forcément que les sapins de Noël sont désormais proches de devenir… une denrée rare.

Un cercle vicieux qui met les fournisseurs dans un gros embarras : « Si on applique l’augmentation des prix, on risque d’en vendre moins » . Les fêtes de fin d’année risquent de ne jamais avoir été autant un casse-tête !

>>> À lire aussi : Noël : quel est le budget des Français ?

0