Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

APL : « Je suis passée de 347 euros d’APL par mois à zéro » la nouvelle réforme provoque de grosses difficultés !

Publié par La rédaction le 15 Juin 2021 à 15:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Elle était autrefois une aide non-négligeable pour les jeunes qui prenaient leur premier appartement. Et malheureusement, elle leur réserve aujourd’hui des surprises de plus en plus mauvaises. L’aide personnalisée au logement et ses dernières réformes ne cessent de mettre en difficultés de nombreuses personnes. Outre le fait que sa nouvelle formule de calcul se base sur les revenus récents, bon nombre de jeunes, notamment, se retrouvent en proie à des difficultés financières plus qu’importantes.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : APL 2021 : mauvaise nouvelle si vous avez de l’épargne !

La suite après cette vidéo

Quand l’APL met en danger de nombreux jeunes

L’APL est finalement devenue impitoyable pour beaucoup. Depuis le début de l’année 2021, l’aide personnalisée au logement a vu son mode de calcul être mis à jour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il fait, au final, de nombreux perdants. « Je suis passée de 347 euros d’APL par mois à zéro, du jour au lendemain. Ce n’est pas juste… », explique Chloé, l’une des victimes de la nouvelle loi finance de 2019 dans laquelle se trouvait le projet de réforme de l’APL.

La suite après cette publicité

En réalité, les instances prennent dorénavant en compte les revenus enregistrés sur les douze derniers mois. Auparavant, l’APL fut calculée sur la base des ressources déclarées… deux années avant. Si ce nouveau mode de calcul est, en réalité, beaucoup plus judicieux qu’auparavant, il était sûr et certain que bon nombre allaient se retrouver le nez dans le mur…

réforme APL nouveau calcul

>>> A lire aussi : Argent : Attention votre retraite est peut-être sous-estimée !

Des jeunes pas forcément rassurés

La suite après cette publicité

Car oui, les jeunes sont probablement les plus touchés par cette nouvelle réforme. Ne bénéficiant pas, pour la majeure partie d’entre-eux, de revenus fixes, ceux qui entrent dans la vie active voient donc leur aide au logement varier de haut en bas en fonction des différentes ressources qu’ils peuvent déclarer.

« Je suis parfois passé de 220 euros d’APL à 63 euros. Quand vous êtes précaire, voir les APL faire les montagnes russes, c’est inquiétant et stressant », explique un étudiant, visiblement loin de s’être préparé à une telle entrée dans le monde des adultes.

>>> A lire aussi : Réforme des APL : comment seront désormais calculés vos aides

Source : Le Parisien

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.