Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

BlaBlaCar : il raconte comment il a failli se faire arnaquer de… 300 euros et vous met en garde

Publié par Justine le 21 Fév 2022 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Vendredi 18 février, alors que la tempête Eunice fait rage, le journaliste Valentin Hamon Beugin raconte son étonnante mésaventure avec BlaBlaCar. Tandis qu’il souhaite obtenir un covoiturage, il se retrouve pris dans une arnaque probablement gérée par des hackers russes. Il raconte sa découverte sur Twitter.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Après avoir lu ça, vous ne prendrez plus jamais de BlaBlaCar !

Des hackers russes sévissent sur BlaBlaCar

La suite après cette publicité

Sur Twitter, le journaliste Valentin Hamon Beugin dévoile avoir eu affaire à de faux profils sur BlaBlaCar. Son histoire débute ainsi : « Ce soir, je pense que j’ai failli être victime d’une grave arnaque sur BlaBlaCar, qui implique (peut-être) des hackers russes ». Tandis qu’il cherche un covoiturage suite à l’annulation de son train, le journaliste sélectionne un trajet à 9 € « proposé par ‘Tiphaine’. Sur son profil, aucune photo et aucune note. Vous trouvez ça louche ? Vous avez raison ».

1h30 plus tard, il apprend que la conductrice annule le trajet sans raison particulière. Il tente de l’appeler pour en savoir plus, mais il tombe sur un répondeur géré par le réseau Lycamobile (un opérateur international avec des forfaits rechargeables par carte). Le journaliste sélectionne ainsi un second trajet avec Sophia, qui annule également.

>>> À lire aussi : WhatsApp : méfiez-vous de cette nouvelle arnaque par message

La suite après cette publicité

Les conseils de BlaBlaCar

Il la contacte via Whatsapp où elle affirme que BlaBlaCar souffre d’un problème technique. Il clique sur le lien de paiement, puis rentre ses informations personnelles et de paiement. Sa banque l’informe qu’il s’apprête à payer 900,89 BYN (des roubles biélorusses, soit plus de 300 €). Il comprend l’arnaque et trouve rapidement d’autres faux profils dont ceux de Monica et de Karina. Valentin Hamon Beugin a bien évidemment fait opposition auprès de sa banque et indique qu’il s’agit d’une tentative de phishing.

BlaBlaCar a affirmé avoir : « immédiatement suspendu les comptes en question ». Pour éviter de se faire avoir, l’entreprise conseille de « toujours réserver et payer directement sur le site www.blablacar.fr ou sur l’application BlaBlaCar, qui sont sécurisés » et bien regarder le profil du covoitureur.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : McDonald’s : Cette arnaque sur les boissons pratiquée dans le fast-food

Source : Huffington Post