“C’est officiel le RSA dépasse désormais le SMIC, à quoi bon travailler. Faites des gosses et restez au chaud” : cette phrase publiée sur Facebook est-elle vraie ? On vous dit tout !

Publié par Elisa le 23 Oct 2020

Une rumeur assure que le RSA serait désormais au dessus du SMIC grâce à la prime de 150 euros dans le cadre de la crise sanitaire. Qu’en est-il vraiment ?

Une rumeur circule depuis deux jours sur Facebook. Un visuel devenu viral sur Facebook affirme que “C’est officiel le RSA dépasse désormais le Smic, à quoi bon travailler ! Faite des gosses et restez au chaud, c’est plus rentable.” L’internaute fait référence à la prime de 150 euros par ménage, plus 100 euros par enfant, annoncée la semaine dernière par Emmanuel Macron dans le cadre de l’épidémie de Covid. Seulement l’écart de revenus entre un foyer vivant au SMIC et un autre vivant au RSA reste très grand. A savoir environ 700 euros par mois.

Le RSA reste en dessous du SMIC

“Le RSA, dépouillé de l’aide au logement, c’est moins de 500 euros par mois par personne”, explique à l’association ATD Quart Monde Jean-Christophe Sarrot, co-auteur du livre “En finir avec les idées fausses sur la pauvreté“. “On imagine bien, même si avec la prime on atteint 650 euros, que ce n’est pas avec ça qu’on va gagner plus que le Smic.”

D’autant qu’aux 1.219 euros net du Smic s’ajoute chaque mois un certain nombre d’aides sociales, dont une en particulier que les allocataires du RSA ne bénéficient pas. “On oublie la prime d’activité”, ajoute Jean-Christophe Sarrot. “Elle a été conçue justement pour garder cet avantage au travail. On oublie aussi que même si une famille perçoit un Smic, elle continue à percevoir une aide au logement, éventuellement une aide à la mutuelle santé…”

Qui touchera les 150 euros ?

L’aide exceptionnelle de solidarité est réservée aux foyers les plus modestes, qui touchent déjà certaines prestations sociales comme le RSA, l’ASS, et les APL. A savoir: les familles percevant l’APL, donc ayant au moins un enfant à charge âgé de moins de 20 ans, les jeunes non-étudiants ou étudiant salarié percevant l’APL, les étudiants boursiers, les allocataires du RSA, et les bénéficiaires de l’ASS.

A lire aussi: Emmanuel Macron annonce une augmentation du SMIC de 100 euros !

0