Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Vous collectionnez les cartes Pokémon ? Attention, le fisc vous a dans le viseur

Publié par Mel Dib le 19 Mai 2024 à 7:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Si vous pensez que collectionner des cartes Pokémon est juste un hobby innocent, détrompez-vous. Derrière les couleurs vives et les personnages emblématiques se cache une réalité financière complexe qui peut transformer votre passion en une aventure fiscale périlleuse.

La suite après cette publicité

Le Bon Coin : Un jeune collectionneur se fait braquer 15 000€ de cartes Pokémon Le Bon Coin : Un jeune collectionneur se fait braquer 15 000€ de cartes Pokémon

Un monde de valeurs exorbitantes

Les cartes Pokémon ne sont pas seulement des morceaux de carton. Elles sont devenues des investissements sérieux, avec certaines cartes atteignant des prix stupéfiants, allant jusqu’à plusieurs millions d’euros.

La suite après cette publicité

Le record actuel est détenu par la célèbre carte « Pikachu illustrator », vendue pour la somme astronomique de 4.477.146 euros. Mais avant de vous lancer dans cette lucrative quête, prenez garde aux implications fiscales qui accompagnent ces ventes.

En France, vendre des cartes Pokémon n’est pas une affaire sans conséquences fiscales. Contrairement à d’autres biens de collection, la majorité des cartes Pokémon ne bénéficient pas d’un statut fiscal avantageux, sauf exceptions notables pour des cartes historiques ou particulièrement rares.

Si vous vendez une carte pour moins de 5.000 euros, respirez — aucune déclaration fiscale n’est nécessaire. Cependant, au-delà de ce seuil, préparez-vous à affronter le fisc. Les transactions excédant cette somme sont imposées à un taux forfaitaire de 19 %, auxquels s’ajoutent 17,2 % de prélèvements sociaux, soit une imposition globale de 36,2 % calculée sur la plus-value.

La suite après cette publicité
meurtre cartes pokemon

pokemon Pour la rentrée, ce lot complet Pokémon va ravir votre enfant Pour la rentrée, ce lot complet Pokémon va ravir votre enfant

Les exceptions qui confirment la règle

La suite après cette publicité

Il existe des exceptions qui permettent d’échapper à cette lourde imposition. Une carte considérée comme historique peut bénéficier d’un régime fiscal plus doux, avec une taxe totale de seulement 6,5 % appliquée si la vente dépasse les 5.000 euros.

Pour ceux qui gardent leurs cartes sur le long terme, il y a une lueur d’espoir. Après six ans de possession, un abattement annuel de 6 % est appliqué, offrant la possibilité d’une exonération totale après 22 ans. Cependant, gardez vos justificatifs d’achat, car ils seront nécessaires pour bénéficier de cette faveur fiscale.

Cette réglementation rigoureuse vise également à modérer la spéculation autour de ces cartes. Alors que les transactions s’approchent de celles des cartes postales ou timbres, les cartes Pokémon restent classées comme biens de consommation courante par l’administration fiscale française.

La suite après cette publicité

Collecter des cartes Pokémon peut sembler un passe-temps ludique, mais c’est également un domaine où la finance et la fiscalité jouent un rôle crucial. Avant de plonger dans ce monde, assurez-vous de comprendre les règles du jeu fiscal pour éviter des surprises désagréables. Parce qu’au final, même dans la collection, une bonne stratégie peut faire toute la différence.

Vers un avenir plus clair pour les collectionneurs de cartes Pokémon ?

Alors que le marché des cartes Pokémon continue de prospérer, les appels à une révision de la classification fiscale se font de plus en plus pressants au sein de la communauté des collectionneurs.

La suite après cette publicité

Il y a un espoir que les autorités fiscales reconnaissent un jour la valeur culturelle et historique de ces cartes, ajustant ainsi leur approche pour mieux refléter la réalité du marché.

Une telle évolution pourrait non seulement simplifier la vie des collectionneurs mais également encourager une croissance saine du marché de la collection.

En attendant, il est essentiel pour chaque collectionneur de rester informé et de planifier soigneusement ses transactions pour naviguer habilement dans les eaux parfois troubles de la fiscalité des biens de collection.

La suite après cette publicité

carte pokemon Pika-Portrait : La carte Pokémon qui déchaîne les passions et les collectionneurs ! […] Pika-Portrait : La carte Pokémon qui déchaîne les passions et les collectionneurs !