Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Impôts : Emmanuel Macron annonce une bonne nouvelle

Publié par Gabrielle Nourry le 24 Mai 2024 à 11:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette publicité

Alors que la situation économique de la France est critique, la question de l’augmentation des impôts inquiète les Français. Mais Emmanuel Macron vient d’annoncer une bonne nouvelle à ce sujet dans une récente interview.

impots Les impôts vont rembourser plusieurs millions de Français, vous en faites peut-être p […] Les impôts vont rembourser plusieurs millions de Français, vous en faites peut-être partie

Une promesse de campagne que les Français n’ont pas oubliée

La suite après cette publicité

Certaines promesses sont plus dures à oublier que d’autres. On pense notamment à celle de baisser les impôts de deux milliards d’euros pour les classes moyennes, qui était une promesse de campagne présidentielle du chef de l’État. Une idée émise par Emmanuel Macron pour la première fois depuis sa réélection au printemps 2023. Puis la mise en place de cette mesure a évolué au fil des mois.

Emmanuel Macron

Le président évoquait la possibilité de repousser cette mesure en fin de quinquennat ou dès que possible… Un timing incertain qui laissait planer le doute quant à la réelle mise en place de cette promesse que les Français n’ont pas oubliée. Finalement, Emmanuel Macron a de nouveau abordé le sujet le 16 janvier lors d’une conférence de presse et a donné des précisions. Le chef de l’État a alors annoncé aux journalistes que la baisse d’impôts serait effective en 2025.

La suite après cette publicité

vider compte courant Vous devez vider votre compte courant avant le 1ᵉʳ juin : voici pourquoi Vous devez vider votre compte courant avant le 1ᵉʳ juin : voici pourquoi

Une mesure mise à mal par le déficit du budget de l’État

Mais depuis, le gouvernement cherche à faire des économies pour réduire le déficit du budget de l’État. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a indiqué qu’il faudrait couper à hauteur de 50 milliards d’euros dans les dépenses publiques d’ici à 2027. Une situation économique qui fait craindre aux Français une augmentation des impôts, plus qu’une réduction.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Courant avril, le gouvernement a réévalué sa prévision du déficit pour d2024 à 5,1% du PIB, loin des 4,4% initialement prévus. Ce qui nécessitera de trouver encore 10 milliards d’euros, en plus des 10 milliards déjà économisés pour un retour à 2,9% du PIB, en 2027. Malgré ce dérapage du déficit public, Emmanuel Macron ne cesse de défendre sa stratégie économique qu’il ne juge pas « mauvaise » et qui selon lui produit des résultats.

Face à la dégradation des comptes publics, la mise en place d’une possible augmentation des impôts inquiète les Français. « La ligne est simple et a été réaffirmée : on garde le cap (plein emploi, réindustrialisation, réarmement de nos services publics) et on ferme tout de suite l’hypothèse de dire qu’on va régler ce choc conjoncturel par plus d’impôts, maladie française. Ça enlèverait de la confiance. On garde la confiance des ménages, des entreprises, de nos partenaires », a assuré le chef de l’État.

La suite après cette publicité

bulletin emmanuel macron La fiche de paie d’Emmanuel Macron dévoilée : voici à quoi elle ressemble La fiche de paie d’Emmanuel Macron dévoilée : voici à quoi elle ressemble

Cette mesure à laquelle le président refuse de céder

Dans un contexte économique difficile, pourquoi le gouvernement n’augmente-t-il pas les impôts des plus riches ? Si Gabriel Attal ne serait pas opposé à l’idée de rouvrir ce dossier, l’Élysée y est hostile. En mai 2023, un proche d’Élisabeth Borne avait par exemple suggéré la création d’une nouvelle taxe sur le patrimoine financier des Français les plus riches, afin de financer le passage à une neutralité climatique en 2050.

La suite après cette publicité
bruno le maire et macron (1)

Face à cette proposition, le chef de l’État aurait fustigé « le piège à la con du débat sur la fiscalité des riches ». Si plusieurs personnalités politiques défendent cette idée, Emmanuel Macron ne semble pas prêt à renoncer à la baisse des impôts.

De son côté Bruno Le Maire défend la création d’un nouvel impôt minimum pour les milliardaires du monde entier. « Aujourd’hui, vous avez la possibilité pour les personnes les plus riches d’éviter de payer le même montant d’impôt sur leurs revenus que d’autres personnes qui sont pourtant moins riches. Nous voulons éviter cette optimisation fiscale », affirme le ministre. Un tel dispositif au niveau mondial pourrait rapporter 250 milliards d’euros par an.

La suite après cette publicité
bruno le maire et macron (1)

Le gouvernement se retrouve face à un important défi : rétablir les comptes sans augmenter les impôts. Comment l’exécutif compte-t-il faire des économies pour anticiper le déficit public ?

bruno le maire et macron (1) Bruno Le Maire bientôt viré ? Emmanuel Macron ne le supporte plus Bruno Le Maire bientôt viré ? Emmanuel Macron ne le supporte plus

La suite après cette publicité

Voici où le gouvernement va faire des économies

Si Bercy ne compte pas toucher aux ménages, comment le gouvernement compte-t-il faire des économies ? Un effort complémentaire de 5 milliards d’euros va être demandé aux services administratifs de l’État. Autre piste : limiter l’augmentation des dépenses des collectivités locales, qui devrait permettre 2,5 milliards d’euros.

Bercy compte également sur la mission confiée à quatre parlementaires sur la « taxation des rentes ». Cela vise les superprofits des énergéticiens ou entreprises qui rachètent leurs propres actions. Une piste qui devrait permettre de trouver 2,5 milliards d’euros.

La suite après cette publicité
Emmanuel Macron : ces menaces bien senties aux ministres

Emmanuel Macron réitère sa promesse de baisser les impôts

Face à une telle situation financière, on se demande comment la promesse d’Emmanuel Macron pourra être tenue. Comment le pays peut-il se priver de deux milliards d’euros de recettes fiscales dans cette situation économique ? Le 19 avril dernier, Gabriel Attal a donné une solution sur le plateau de BFMTV.

La suite après cette publicité

« On pourra tenir l’engagement en le finançant. Ça veut dire en mettant, en face des deux milliards, par exemple une économie fléchée qu’on fait pour pouvoir faire cette baisse », a-t-il indiqué. Ce qui signifie qu’il faudrait supprimer un montant de dépenses publiques équivalent à la réduction d’impôt.

Si les Français pensaient qu’Emmanuel Macron avait oublié sa promesse, ce n’est pas le cas. Le président de la République a réitéré son intention de baisser les impôts des classes moyennes, dans une interview donnée à l’Express. Un engagement qu’il compte tenir puisque cette baisse d’impôts aura, selon lui, pour effet de stimuler la croissance.

La suite après cette publicité

« Cet argent rendu aux Français est dépensé, consommé. On le retrouve dans l’économie. Il est mis de côté. Ils l’utilisent pour faire davantage d’activités, accéder à un logement, avoir une vie meilleure. C’est une très bonne chose », estime le président actuellement en difficulté face à la crise sécuritaire que traverse le pays.

mechant macron echange linaire enfant attal « Il est méchant Macron » : La discussion surprenante entre Gabriel Attal et un enfan […] « Il est méchant Macron » : La discussion surprenante entre Gabriel Attal et un enfant (vidéo)

Faites-vous partie de la classe moyenne ?

La suite après cette publicité

Mais plusieurs inconnues demeurent dans cette mesure. Si la question de la répartition du budget doit être détaillée, il en est de même pour la notion de classe moyenne. Aucune précision n’a été faite sur le sujet par Emmanuel Macron. Si la notion de classe moyenne est couramment utilisée, elle ne fait pas l’objet d’une définition précise.

macron alcool

D’après le ministère de l’Économie et des Finances, la classe moyenne comprend « les ménages dont le niveau de vie est compris entre les deux tiers et le double du niveau de vie médian  ». Selon l’Observatoire des inégalités, 50% de la population se situerait parmi la classe moyenne.

La suite après cette publicité

Selon Emmanuel Macron, cette baisse d’impôts concernera « ceux qui gagnent trop pour ne pas bénéficier des aides publiques et pas assez pour vivre bien ». D’après les données de l’Insee, les ménages concernées seraient ceux dont les revenus mensuels sont compris entre 1500€ et 2800€. Ainsi, la répartition de deux milliards d’euros représenterait en moyenne une réduction de 100€ par ménage.

cheque energie faites vous partie beneficiaire annee 2023 1 million de Français vont pouvoir toucher un chèque jusqu’à 277 euros du gouve […] 1 million de Français vont pouvoir toucher un chèque jusqu’à 277 euros du gouvernement

De nombreux Français risquent d’être déçus

La suite après cette publicité

La perception de la richesse n’est certainement pas la même entre les Français et les économistes. Par exemple, un célibataire sans enfants qui gagne 2786€ par mois est considéré comme un ménage aisé. Pourtant, si cet individu vit à Paris, il ne se considérera sans doute pas « assez riche pour bien vivre ».

paris impots

Ce contraste est d’ailleurs particulièrement mis en exergue par un sondage réalisé par la Fondation Jean Jaurès en novembre 2023. D’après ce sondage, seulement 1 % des Français s’inclut dans la catégorie de ménages favorisés. Ils sont 62 % à se placer dans la classe moyenne.

La suite après cette publicité

La mesure risque donc de faire de nombreux déçus puisqu’il est clair que 62% des Français ne verront pas leurs impôts baisser. On peut supposer que le gouvernement ciblera davantage les classes moyennes inférieures lors de la mise en place de cette mesure.

Date et forme de cette mesure

Mais quand sera mise en place cette mesure et quelle forme prendra-t-elle ? Concernant la forme, l’exécutif pourrait choisir de remonter le seuil d’entrée dans les premières tranches de l’impôt sur le revenu. Ceci avait déjà été mis en place lors de la crise des gilets jaunes. Mais le Premier ministre semble plutôt envisager une baisse des cotisations patronales et salariales.

La suite après cette publicité
JT de 20 heures : Gabriel Attal va prendre la parole

Alors que la mesure devrait être mise en place en 2025, quand auront lieu les discussions ? « Le budget pour 2025 se prépare entre juin et septembre. Nos choix budgétaires seront faits à ce moment-là », a répondu Gabriel Attal. Les Français devraient donc être fixés à l’automne.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.