Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Douche froide pour les contribuables : ces impôts ne seront finalement pas supprimés

Publié par Manon CAPELLE le 17 Juil 2020 à 17:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’exécutif a affirmé que les impôts n’augmenteraient pas. Cependant, certains impôts ne vont pas être supprimés comme prévu. Finalement, la taxe d’habitation pour les ménages aisés et la CRDS vont être prolongées.

La suite après cette publicité
taxe habitation CRDS impôts

>>> À lire aussi : ARS : le virement de l’allocation de rentrée scolaire bientôt sur votre compte !

Certains impôts ne seront pas supprimés pour le moment

La suite après cette vidéo

Pour réussir à faire remonter la pente à la France, l’exécutif doit trouver le bon équilibre. Finalement, le gouvernement aurait tranché en prolongeant les impôts qui auraient dû être supprimés.

La suite après cette publicité

C’est le cas pour la Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Créée en 1996 et prélevée à la source à un taux de 0,5%, la CRDS devait déjà disparaître en 2009. Sa suppression avait été reportée en 2024. Les sommes collectées sont intégralement à destination de la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades).

Un projet de loi vient à nouveau de prolonger son existence jusqu’en 2033. Certes, vous n’allez pas voir augmenter votre impôt. Mais vous auriez pu voir votre pouvoir d’achat augmenter en 2024. Il faudra finalement attendre.

>>> À lire aussi : Banques : ces révélations qui prouvent que votre argent n’est pas en sécurité…

La suite après cette publicité

La taxe d’habitation également prolongée

La taxe d’habitation sera supprimée pour la résidence principale de 80% des Français : soit les personnes seules dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 27 706 euros ou encore les couples sans enfant dont le RFR n’excède pas 44 125 euros.

En revanche, pour les 20% des Français les plus aisés, le gouvernement avait convenu une suppression progressive par tiers à partir de 2021. Alors, ils auraient dû bénéficier d’un dégrèvement de 30% en 2021, 65% en 2022 et 100% en 2023. 

La suite après cette publicité

Cependant, cette suppression pourrait être décalée. Les modalités de report n’ont pas encore été annoncées. Toutefois, plusieurs hypothèses voient le jour, comme un décalage d’un ou deux ans de cette suppression ou encore une suppression progressive en fonction des revenus.

>>> À lire aussi : Argent : Le taux du Livret A au premier Août dévoilé !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.