Boursorama, Hello Bank, N26 : que devient votre argent si elles font faillite ?

Publié par Manon le 15 Juil 2020

Si votre néobanque fait faillite, le fonds de garantie des dépôts et de résolution prévoit une indemnisation jusqu’à 100 000 euros. Toutefois, l’irruption de nouveaux acteurs comme les néobanques rend cette indemnisation moins sûre.

néobanques épargnes établissements

>>> À lire aussi : 40 000 chèques vacances de 200 euros vont être distribués dans cette région ! Allez vous les recevoir ?

Serez-vous indemnisé si votre établissement bancaire fait faillite ?

Une fois de plus, les systèmes bancaires vont subir une nouvelle période de turbulence. Dans les mois qui suivent, les banques risquent de se retrouver face à des milliers d’entreprises incapables de rembourser leurs prêts, garantis par l’Etat.

Ces PGE qui sont octroyés par les banques, ne sont couverts qu’à hauteur de 90%. Cela laisse 10% à la charge des banques. En revanche, en cas de faillite, les clients seront indemnisés. En effet, les clients seront dédommagés par le Fonds de garantie des dépôts et de résolution à hauteur de 100 000 euros maximum, par client et par établissement.

Toutefois, avec l’irruption de nouveaux acteurs, comme les néobanques, l’indemnisation et les procédures sont donc plus complexes. 

>>> À lire aussi : Tickets restaurant : le fameux chéquier pourrait disparaître…

Cela dépend de la nature des néobanques

Certains néobanques sont simplement des marques de banques déjà bien installés. Dans ce cas, les clients sont bien indemnisés. C’est le cas pour :

  • Avantoo (Crédit Mutuel)
  • C-Zam (Carrefour Banque)
  • Eko (Crédit agricole)
  • Hello Bank (BNP Paribas)

D’autres banques disposent de leur propre agrément bancaire. Dans ce cas, les clients sont aussi indemnisés. C’est le cas pour :

  • Boursorama
  • BforBank
  • Fortuneo
  • Ma French Bank
  • Monabanq
  • Orange Bank

En revanche, d’autres néobanques sont seulement des succursales de banques étrangères. Dans ce cas, ce sont les fonds garantis par les pays concernés qui s’occuperont des indemnisations. C’est le cas pour :

  • ING Direct (Pays-Bas)
  • N26 (Allemagne)
  • Starling Bank (Royaume-Uni)

Enfin, pour terminer, il y a certains opérateurs qui proposent des comptes alternatifs. Dans ce cas, les clients ne sont pas couverts par le FGDR. C’est le cas pour :

  • Compte Nickel
  • Lydia
  • PixPay

>>> À lire aussi : Retraite : ce dispositif méconnu profite aux parents

Source : BFM Business
0