Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Mark Zuckerberg ruiné après la panne de Facebook ? Cette importante somme d’argent qu’il a perdue

Publié par Brandon Clouchoux le 05 Oct 2021 à 20:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dernièrement, une panne est survenue dans le monde entier : la population a été laissée confuse et paniquée après que Facebook, WhatsApp et Instagram aient planté simultanément, se demandant comment ils allaient communiquer avec leurs amis ou le travail.

L’affreuse panne de Facebook

Heureusement, le problème semble désormais résolu, Facebook révélant dans un billet de blog que la communication avait été interrompue par des « changements de configuration sur les routeurs dorsaux qui coordonnent le trafic réseau entre les centres de données » .

Cependant, bien que les services soient à présent rétablis et opérationnels – et que « rien ne prouve que les données des utilisateurs aient été compromises à la suite de cette interruption » – la panne a eu un effet plus important qu’on ne pourrait l’imaginer.

Il semblerait que Mark Zuckerberg, PDG et cofondateur de Facebook, passe une journée particulièrement difficile, puisque sa fortune personnelle a chuté de plusieurs milliards en quelques heures à cause de la panne.

La chute a été si spectaculaire que Mark Zuckerberg, 37 ans, est tombé à la cinquième place de l’indice Bloomberg des milliardaires, juste derrière Bill Gates, cofondateur de Microsoft.

>>> À lire aussi : Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger : quel est le motif de cette panne mondiale du 4 octobre ?

Une énorme perte

Ayant perdu environ 6 milliards de dollars à la suite du crash d’hier, la fortune de M. Zuckerberg s’élève désormais à « seulement » 121,6 milliards de dollars, alors qu’elle était de 140 milliards de dollars il y a quelques semaines seulement, en raison d’une série de facteurs.

Le lundi 4 octobre, l’action de Facebook aurait chuté de 4,9 %, contribuant ainsi à une baisse de 15 % depuis la mi-septembre.

Cette annonce intervient alors que Facebook doit faire face aux retombées d’un lanceur d’alerte, qui s’est révélé lundi, deux semaines après que le Wall Street Journal a commencé à publier diverses histoires basées sur des documents internes fournis. Selon ces documents, Facebook était au courant de divers problèmes liés à ses plateformes, notamment de l’effet néfaste d’Instagram sur la santé mentale des adolescentes et de la désinformation partagée concernant les émeutes du Capitole du 6 janvier.

>>> À lire aussi : Facebook Messenger : un rapport qui fait froid dans le dos sur l’espionnage de vos données personnelles !

0