Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Prime inflation de 100 euros supprimée : mauvaise nouvelle pour les Français !

Publié par Quentin VIALLE le 19 Nov 2021 à 14:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mercredi 17 novembre, le Sénat a adopté un amendement actant la suppression de la prime de 100 euros promise par Jean Castex à 38 millions de Français. Une question se pose alors : quel avenir est réservé à cette mesure ?

La prime inflation de 100 euros supprimée par le Sénat

Une aide qui divise… Ce mercredi 17 novembre, le Sénat, dominé par la droite, a supprimé l’indemnité inflation de 100 euros du gouvernement qui devait être attribuée à plusieurs millions de Français. En effet, le rapporteur général de la commission des finances et le groupe Les Républicains ont déposé un amendement afin de supprimer cette aide et de la remplacer par un renforcement des dispositifs actuels. Selon eux, cette mesure était mal ciblée et trop coûteuse.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

« En lieu et place, le Sénat a voté à main levée (…) une majoration exceptionnelle de 150 euros de la prime d’activité, une allocation exceptionnelle de 150 euros pour les bénéficiaires de minima sociaux et de prestations sociales, ainsi qu’une dotation supplémentaire destinée aux aides à la mobilité versées au cas par cas aux chômeurs et jeunes en parcours d’insertion », relate ainsi France Info.

Prime inflation de 100 euros supprimée par le Sénat

>>> A lire aussi : Chèque énergie, prime de Noël… Quelles aides pouvez-vous obtenir en décembre 2021 ?

Une aide forfaitaire, sans progressivité

Pour le groupe Les Républicains, cette prime inflation de 100 euros est injuste car la composition des foyers bénéficiaires n’est pas prise en compte ainsi que leur exposition à la consommation d’essence. « Une infirmière à domicile, qui a besoin de son véhicule plusieurs fois par jour, touchant 2.005 euros net, sera exclue de son bénéfice », détaille le sénateur Bruno Retailleau pour justifier la suppression de cette aide.

Malgré tout, cette prime de 100 euros pourrait être rétablie. En effet, selon La Dépêche, « la mesure a cependant encore des chances de voir le jour : l’Assemblée nationale pourra rétablir le texte du gouvernement dans la suite de la navette ». Sur le plateau de LCI, Gabriel Attal s’est montré plutôt confiant à ce sujet :

>>> A lire aussi : Salaires : Cette bonne nouvelle pour 2022 qui vient de tomber

Source : L’indépendant 
0