Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Retraite complémentaire : la dure nouvelle pour Novembre prochain annoncée

Publié par Manon CAPELLE le 18 Sep 2020 à 9:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 1er novembre, les pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco devraient être revalorisés. Ce 15 septembre, les gestionnaires se sont rejoints pour en débattre. Et cela ne jouerait pas en faveur des retraités

retraite complémentaire pension agirc-arrco

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron : cette somme astronomique pour rénover son bureau va rendre les Français furieux !

Qu’en est-il de la retraite complémentaire cette année?

La situation actuelle avec le chômage, la crise ou encore l’inflation fluctuante rend cette revalorisation difficile pour les gestionnaires de l’Agirc-Arrco. En effet, les règles sont fixées jusqu’en 2022, selon l’accord national interprofessionnel du 10 mai 2019.

Cet ANI explique que la valeur de service du point détermine l’augmentation annuelle des pensions. De plus, elle évolue chaque 1er novembre. Ainsi, le facteur de soutenabilité, qui est calculé pour que la valeur du point varie comme les prix à la consommation, est ensuite soustrait de cette donnée.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Cependant, la crise sanitaire a tout modifié. Dorénavant, les gestionnaires doivent prendre en compte les effets de la situation actuelle. Et en premier lieu, le chômage partiel de masse, qui ne donne aucune cotisation. De ce fait, le salaire annuel a chuté de 5%. Est-ce que les pensions de retraite complémentaire baisseront elles aussi de 5%?

>>> À lire aussi : Très mauvaise nouvelle si vous utilisez le paiement sans contact !

Une pension peu revalorisée

La réponse est non. L’accord souligne qu’en « aucun cas pendant cette période, la valeur du service du point ne peut diminuer en valeur absolue. » Toutefois, l’inflation doit être prise en considération. Notamment car elle évolue plus vite que le salaire moyen.

De ce fait, Frédéric Sève de la CFDT s’interroge. Sans le facteur de soutenabilité, il faudrait se baser sur l’inflation pour établir le niveau de revalorisation. Et d’après l’accord, il faudrait le faire sur l’indice de référence publié en juin, par l’Insee.

Seulement, à cause du Covid-19, l’Insee n’a pas édité cet indice. « Résultat, on se retrouve avec des chiffres très différents d’une semaine à l’autre et dans ce cas, pourquoi pas prendre tel chiffre plus qu’un autre comme référence », explique Frédéric Sève.

« Il nous reste alors la possibilité d’un gel des pensions ou de proposer un tout petit peu au-dessus ce qui éviterait d’envoyer un signal trop négatif aux retraités », indique-t-il. Ainsi, comme le prévoit l’accord, votre pension devrait être revalorisée de seulement 0,1 ou 0,2% en novembre prochain.

>>> À lire aussi : Taxe foncière 2020 : vous allez pouvoir demander un dégrèvement !