Très mauvaise surprise pour la taxe foncière…

Publié par Justine le 22 Sep 2020

La suppression de la taxe d’habitation est une excellente nouvelle pour de nombreux Français, mais beaucoup moins pour les propriétaires d’un bien immobilier ! En effet, le montant de la taxe foncière risque bel et bien d’augmenter dans les années à venir. Explications.

Taxe foncière va augmenter ?

>>> À lire aussi : Calendrier des impôts : à quoi faut-il s’attendre jusqu’à la fin de l’année ?

La taxe foncière va-t-elle augmenter ?

La suppression de la taxe d’habitation permet la baisse des impôts locaux, mais la hausse de la taxe foncière ! Les propriétaires d’un bien immobilier doivent rester sur leurs gardes dans les années à venir. Cet impôt doit être réglé avant le 15 octobre et pèse lourd dans les budgets des contribuables puisque le montant augmente tous les ans. En effet, l’impôt est revalorisé en s’appuyant sur la progression des valeurs locatives cadastrales considérées comme la base du calcul de la taxe foncière.

De plus, la loi de finances fixe un taux de revalorisation qui dépend du niveau moyen des loyers. Par exemple, en 2020 il est de 1,2% alors qu’en 2019 il était à 2,2%. Autrement dit, la taxe a augmenté de 1,2% cette année, pire, en 10 ans, ce taux a bondi de 14% !

>>> À lire aussi : Taxe foncière 2020 : vous allez pouvoir demander un dégrèvement !

Mauvaise surprise pour la taxe foncière…

En plus de cette revalorisation, le montant de la taxe foncière est alourdi par le taux de taxation fixé par les collectivités locales (communes ou départements) à la valeur locative. Ce taux augmente fortement d’année en année venant augmenter la facture. Par ailleurs, la suppression de la taxe d’habitation et la réduction des impôts de production amènent beaucoup d’incertitudes pour les collectivités locales.

Ces pertes vont être compensées assurent le gouvernement, mais pour le moment rien n’est encore précisé à cause du climat général. Dernière chose, et pas des moindres, le gouvernement souhaite « réactualiser intégralement les valeurs locatives », grâce à un projet législatif, dévoile Le Revenu. Les inégalités doivent être corrigées en 2026 et risquent de toucher les zones où les loyers ont augmenté plus rapidement, les propriétaires parisiens, lyonnais ou bordelais doivent se méfier !

>>> À lire aussi : Taxe d’habitation : c’est la douche froide pour de nombreux foyers…

0